Sign in / Join
Un des mèmes qui a circulé après le photomontage de la mairie d'Alvoarada (DR)

Ça fait du ramdam au Brésil : le maire qui abusait de Photoshop

(Reproduction Facebook/Globo)

Le maire d'Alvorada ne manque jamais une occasion d'aller sur le terrain. Enfin presque. La semaine dernière, cette municipalité du Rio Grande do Sul diffusait les images de la visite de contrôle d'un chantier réalisée par le maire José Arno do Amaral (à gauche sur la photo ci-contre) et son adjoint, Valter Slayfer (à droite). Les internautes brésiliens n'ont pas tardé à trouver le cliché suspect d'être un montage Photoshop assez maladroit. La municipalité a alors décidé de rapidement effacer la publication.

Mais pas assez vite toutefois pour ne pas éveiller l'esprit moqueur des internautes. Ces derniers n'ont pas manqué de s'en donner à coeur joie pour créer divers détournements de la situation. Le maire a même gagné le surnom de « prefeito chroma key » (« maire incrustation chromatique »).

« Les jaloux diront qu'il s'agit d'un montage. »

« Je pourrais aller à la Jeunesse Arena voir le concert de Radiohead, mais je suis là en train de poster le montage du montage de ce maire qui visite un chantier ahahah. »

« En direct sur Timeline, le maire d'Alvorada admet que la photo de chantier était un montage. Ce qui importe c'est que le chantier existe réellement. »

Parmi les autres mèmes qui ont circulé, on aura aussi vu le maire d'Alvorada s'invitant sur le Cri d'Edvard Munch, assistant au chemin de croix du Christ, et observant les Beatles sur la pochette d'Abbey Road.

(Josemar Moreira/Facebook)

(Josemar Moreira/Facebook)

(Josemar Moreira/Facebook)

Il aura fallu attendre quelques jours, mais José Arno Apollo do Amaral, devenu héros des mèmes malgré lui, a finalement réagi. Interrogé par G1, il a admis que la véracité de la photo était suspecte : « Je ne suis pas une autorité en question de photo. Mais j'admets soupçonner que cette image soit bien un montage ». Il a également décrété ne pas savoir qui était à l'origine de l'image et qu'il chercherait à éclaircir l'identité du responsable. Le maire a ajouté soupçonner un stagiaire de la communication de la mairie.

José Arno Apollo do Amaral a finalement décidé de voir le bon côté des choses. Les travaux représentés sur la photo, qui consistent à désengorger un ruisseau qui a tendance à déborder lorsque des pluies fortes tombent, sont « d'une extrême importance pour la commune », explique-t-il. « Je crois que cela aide finalement à divulguer le travail réalisé par la mairie », conclut-il.

Laisser une réponse