Sign in / Join
(Ph. FEW/DR).

À São Paulo, les French Executive Women ont leur réseau

FEW : trois lettres pour désigner un groupe de femmes, les French Executive Women, bien décidées à prendre leur destin professionnel en main durant leur séjour au Brésil. Fondé en 2014, le groupe était depuis quelque temps en sommeil. Jusqu’à ce qu’un groupe de quatre femmes décident de le raviver. Depuis août 2017, Claire Verhille, finance manager, Amandine Simoni, professionnelle de marketing digital, Isabeau Tréhu, business developer, et Julie Bélizon, avocate, en ont repris les rênes. De profils variés, elles se sont rencontrées au Brésil. Elles ont vite réalisé qu’à elles quatre, elles représentaient différentes situations de femmes expatriées, dont découlait un questionnement différent quant à leur parcours professionnel durant leur expérience pauliste. Se réunir et faire profiter de leur expérience à d’autres femmes a donc été une évidence.

Un groupe d’une centaine de Françaises actives

Elles mettent en avant quatre valeurs : « l’entraide, l’ambition, le dynamisme et l’engagement ». Selon elles, l’idée est que les femmes puissent « profiter d’un réseau » où seront « favorisés les échanges professionnels ». En revanche, le groupe n’est pas considéré comme une foire à l’emploi ou un lieu où faire sa propre publicité. L’idée est bien de promouvoir sa carrière et que les personnes ayant rejoint le réseau tissent des liens et en soient les actrices.

Actuellement, un peu plus de cent Françaises ont rejoint les FEW via leur groupe privé sur Facebook. Comme les organisatrices, leurs profils sont très variés. Plus des 3/4 d’entre elles sont en activité. En majorité, ces Françaises vivent à São Paulo depuis deux à sept ans. Elles disposent toutes d’une expérience professionnelle solide.

L’envie de diversifier les rencontres

Si pour l’instant, le groupe organise mensuellement des cocktails et petits-déjeuners au cours desquels l’objectif est de se rencontrer et de discuter, Claire, Isabeau, Julie et Amandine souhaiteraient diversifier le format de ces événements dans les mois à venir. « En plus du networking, on aimerait instaurer des réflexions autour de divers sujets - visas, management, la place des femmes dans l’entreprise, etc., en mettant en place des conférences ou encore des groupes de travail par exemple ». Car lorsque l’on arrive au Brésil, il n’est pas aisé d’en connaître les règles particulières de fonctionnement. « L’idée est de mettre en place un réseau fort et fiable, de mettre en relation les personnes » précisent-elles. Mais également de « transmettre l’idée que c’est possible, et qu’avec la bonne information on peut trouver du travail ».

« Croyez en vous, faites-vous entendre, prenez des risques : une femme qui réussit, c’est la société qui avance. » Tel est leur mantra. S’il vous parle, n’hésitez pas à contacter les organisatrices pour obtenir plus d’informations en envoyant un mail à contact.few.sp@gmail.com. Vous pouvez solliciter votre adhésion aux FEW en cliquant ici. Suivez enfin toute l’actualité du groupe sur Linkedin.

1 comment

  1. Jean-Pierre 18 janvier, 2018 t 15:22 Répondre

    Intéressante, mais pour des françaises vivant au Brésil, dommage d´avoir utiliser l´appellation en anglais « FEW » !

Laisser une réponse