Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Lula renonce, le PT choisit Fernando Haddad pour la présidentielle brésilienne - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Fernando Haddad (DR)

Lula renonce, le PT choisit Fernando Haddad pour la présidentielle brésilienne

Lula a fini par jeter l’éponge. Le Parti des travailleurs (PT) avait jusqu’à 19h ce mardi 11 septembre pour présenter un autre candidat à la présidence de la République que l’ancien président, déclaré inéligible par le Tribunal supérieur électoral (TSE) le 1er septembre dernier. Sans surprise, le PT a donc annoncé avoir décidé à l’unanimité de faire de Fernando Haddad son nouveau candidat. Selon El Pais, l’ancien maire de São Paulo avait rendu visite ce mardi matin à Lula dans sa prison de Curitiba, où l’ancien président purge une peine de 12 ans et 1 mois de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent.

Dans une lettre qui devait être lue ce mardi après-midi aux militants avant une prise de parole du nouveau candidat du PT, Lula adoube officiellement Fernando Haddad, appelant à voter pour lui afin de reprendre son projet pour le pays, selon la Folha de S. Paulo. Il fait l'éloge de son ancien ministre de l'Education et assure avoir toute confiance en son travail.

Manuela D'Avila candidate à la vice-présidence

Les avocats de Lula envisageaient encore d’autres recours pour lui permettre de maintenir sa candidature, mais passé le délai imposé par le TSE, le PT courait le risque de ne plus pouvoir présenter aucun candidat au premier tour de l’élection présidentielle, le 7 octobre prochain.

Fernando Haddad sera accompagné par Manuela D’Avila (Parti communiste du Brésil), confirmée comme candidate à la vice-présidence. Pour l’ancien maire de São Paulo, le temps de faire campagne ouvertement et avec une autre visibilité est donc arrivé. Avec des raisons de croire en ses chances : le 21 août, il était crédité de 4 % des intentions de vote dans un sondage Datafolha. Le 10 septembre, dans la dernière version du même sondage, il était passé à 9 %. Avant même d’être officiellement candidat.

Laisser une réponse