Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Qui était Benedito Calixto ? - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Autoportrait (1923) de Benedito Calixto (DR).

Qui était Benedito Calixto ?

Régulièrement, Bom Dia Brésil vous explique qui se cache derrière les noms de rues ou de stations de métro de certaines villes brésiliennes. Aujourd’hui : Benedito Calixto.

Si c’est une place fameuse à São Paulo pour le marché d’antiquités qui s’y tient le samedi, une rue de Rio de Janeiro (à Vidigal), de Curitiba, de diverses villes du littoral pauliste ou encore une place de Brotas, dans l’intérieur de l’Etat de São Paulo, mettent à l’honneur Benedito Calixto.

L’un des peintres les plus fameux du début du 20e siècle est né le 14 octobre 1853, à Itanhaém, situé sur le littoral sud de São Paulo. Autodidacte, il aurait commencé à dessiné lorsqu’il avait huit ans. A 18 ans, il déménage à Santos et tente de vivre de petits travaux de peinture, réalisant des plaques publicitaires et quelques fresques murales. Il est également sollicité pour réaliser des plafonds et décorer des panneaux muraux de demeures de riches commerçants.

Les premières toiles

A l’invitation de l’un de ses frères, Benedito Calixto part vivre à Brotas, ville prospère à cette époque-là grâce à la culture du café. Il peint bénévolement pour des églises locales et s’attaque à un nouveau projet artistique : la peinture sur toile. Parmi ses sujets de prédilection : des paysages, des fazendas (exploitations agricoles) et des portraits des barons du café.

En 1881, alors marié et père de famille, il retourne s’installer à Santos. C’est alors qu’est organisée une première exposition de son travail, au salon du journal Correio Paulistano. Forte d’un beau succès critique, son oeuvre se diffuse et il est invité à travailler au projet du Théâtre Guarany, à Santos. Ce dernier lui permet de gagner une bourse afin d’aller perfectionner sa technique à Paris, auprès de Jean-François Rafaelli et à l’académie Julian durant un an. Il en revient avec du matériel photographique. Il est alors l’un des premiers artistes brésiliens à travailler à ses peintures à partir de clichés.

Une large production picturale

Lorsqu’il revient au Brésil, il ne s’arrête plus de produire : des oeuvres pour le musée Ipiranga, pour différentes églises du pays, des fondations ou des institutions, telles que par exemple la Bourse du Café à Santos, où l’on peut encore voir trois immenses toiles de Benedito Calixto. Il s'éteint le 31 mai 1927.

On estime qu’au cours de sa carrière, il aurait produit quelque 1.700 oeuvres, dont 712 sont répertoriées. Parmi celles-ci, des peintures marines, des portraits, des paysages ruraux et urbains, ainsi que des oeuvres religieuses.

Laisser une réponse