Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Manifestations pro-Bolsonaro, Festival de Cannes, violences, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Des manifestants pro-Bolsonaro le 26 mai, à Brasilia (Fabio Rodrigues Pozzebom/Agência Brasil)

Manifestations pro-Bolsonaro, Festival de Cannes, violences, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Des milliers de manifestants à travers le Brésil en soutien à Jair Bolsonaro

Mis en difficulté au Parlement comme dans la rue ces dernières semaines, le président brésilien a pu constater dimanche qu’il n’était pas complètement mal aimé. Des dizaines de milliers de manifestants se sont mobilisés à travers le pays - dans 156 villes, selon G1 -, maillot du Brésil sur les épaules, afin d’apporter leur soutien au gouvernement et aux mesures qu’il défend, comme la réforme des retraites ou encore l’assouplissement de la législation sur les armes. Cité par Agência Brasil, Jair Bolsonaro a particulièrement apprécié ces manifestations « pacifiques » qui, selon lui, ne soutiennent pas un président ou un gouvernement, mais « le futur de cette nation ».

Le ministre de la Justice, Sérgio Moro, s'est lui aussi montré très reconnaissant de la mobilisation :

« Fête de la démocratie. Le peuple manifestant son soutien à (Jair) Bolsonaro, à un nouveau régime de retraites et aux mesures anticrime. Sans mesures autoritaires. Le peuple dans la rue, c’est la démocratie. Avec le peuple et le Parlement, nous avancerons. Merci. »

Coup double pour le Brésil au Festival de Cannes

Belle récompense pour le cinéma brésilien. D’abord, le film Bacurau, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, a remporté samedi le prix du jury du Festival de Cannes, ex-æquo avec Les Misérables, de la Française Ladj Ly. Bacurau, qui sortira au second semestre dans les salles brésiliennes, se déroule dans le sertão et son atmosphère particulière. Qui le sera d’autant plus après la mort de Dona Carmelita…

Kleber Mendonça Filho était déjà en compétition à Cannes en 2016 avec Aquarius. La veille, c'était A Vida invisível de Eurídice Gusmão, de Karim Ainouz, qui remportait le prix Un certain regard. Il s'agit de l'adaptation d'un roman de Martha Batalha sur la vie de deux soeurs dans les années 1950 à Rio.

Le pape François reçoit le cacique Raoni ce lundi

Le cacique Raoni Metuktire à Brasilia en décembre 2017 (Marcelo Camargo/Agência Brasil)

Dix jours après avoir rencontré Emmanuel Macron à l'Elysée, le cacique Raoni Metuktire poursuit sa tournée européenne avec une rencontre prévue ce lundi avec le pape François au Vatican. Le leader du peuple autochtone brésilien des Kayapo vient demander du soutien à la cause de ses pairs d’Amazonie. François s’est montré très attentif à la cause des peuples autochtones de la région, déclarant en janvier dernier lors d’un voyage au Chili que ceux-ci « n’avait probablement jamais été autant menacés sur leur territoire qu’actuellement » et que « la défense de leur territoire n’a d’autre but que la défense de leur propre vie », rappelle Agência Brasil.

Quinze morts dans une prison de Manaus

Le complexe pénitentiaire Anisio Jobim de Manaus (Amazonas) de nouveau théâtre d’une extrême violence. Un conflit entre détenus a fait quinze morts dimanche avant que la police militaire n’intervienne, selon G1. En janvier 2017, une mutinerie dans la prison avait fait 56 morts tandis qu’en décembre dernier, un gardien y avait été assassiné.

Manifestation contre les violences policières à Rio

Pendant que les manifestants pro-Bolsonaro envahissaient dimanche la plage de Copacabana (lire plus haut), celle d’Ipanema était elle occupée par des dizaines de personnes préoccupées par les violences policières commises dans les communautés de Rio. Depuis le début de l’année, 434 personnes, soit sept par jour, sont mortes à l’issue de confrontations avec la police dans la Cidade Maravilhosa. Un record sur les vingt dernières années, selon G1. Pour le mouvement « Parem de nos matar » (« Arrêtez de nous tuer »), ce chiffre a « excédé les limites humainement acceptables ».

Sept suspects dans la tuerie de Belém interpellés, le dernier en fuite

L’enquête sur la tuerie dans un bar de Belém, le dimanche 19 mai, est allée vite. Un septième suspect s’est rendu dimanche et il n’en resterait plus qu’un en fuite, selon G1. Tous les suspects interpellés sont des policiers militaires. Si le mobile est encore inconnu, ils auraient tous été déjà impliqués dans des crimes à Belém. Ce dernier s’est déroulé dans le quartier de Guama, faisant 11 victimes, six femmes et cinq hommes.

Le bilan de Brumadinho continue à s'alourdir

A Brumadinho, quelques jours après la rupture du barrage (guypichard-bzh.fr)

Le nombre de victimes identifiées après la rupture du barrage de Brumadinho (Minas Gerais) le 25 janvier dernier a été porté à 243 dimanche, selon G1. Vingt-sept personnes sont toujours portées disparues. Les recherches se poursuivent sur place avec plus d’une centaine de pompiers et militaires dans 18 lieux différents de la région dans laquelle se sont écoulés les résidus de minerai.

Mort de l’actrice Lady Francisco

Année endeuillée pour le cinéma et la télévision brésilienne qui a de nouveau perdu l’une de ses membres illustres ce week-end. Hospitalisée depuis près d’un mois dans un hôpital de Barra da Tijuca, à Rio, Lady Francisco est décédée samedi à l’âge de 84 ans des suites de complications liées à une opération chirurgicale, selon la Folha de S.Paulo. Originaire de Belo Horizonte (Minas Gerais), l’actrice, dont le vrai nom était Lady Chuquer Volla Borelli de Bourbon, a surtout participé à des novelas entre la fin des années 1980 et 2010, après quelques films tournés à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

Brasileirão : Palmeiras dans un fauteuil

Victoire de Palmeiras sur le terrain de Botafogo le 25 mai 2019 (Palmeiras/Facebook)

Toujours aucune défaite après six journées de championnat pour le champion sortant et déjà leader incontestable avec 16 points : Palmeiras. Si le match a été plus que houleux et les décisions arbitrales contestées, les Paulistanos s’en sont sortis samedi avec la chance du champion soit une courte victoire (0-1) sur le terrain de Botafogo. O Glorioso n’est donc plus la meilleure équipe carioca du championnat, dépassée dimanche par Flamengo qui revient de loin. Menée 2-1, elle a réussi à renverser la tendance au Maracanã face à l’Athletico Paranaense et à s’imposer 3-2 au bout du temps additionnel. Les Rubro-negros sont 6e avec 10 points, à deux unités de la deuxième place toujours occupée par l’Atlético Mineiro malgré sa défaite (1-0) sur le terrain du Grêmio, qui se réveille enfin avec ce premier succès de la saison. On retrouve ensuite trois équipe à 11 points : les Corinthians et le São Paulo FC, le premier ayant battu (1-0) le second dimanche dans le derby, et Santos, qui a partagé les points (0-0) avec l’Internacional. A noter que Vasco da Gama poursuit en tant que lanterne rouge, n’ayant toujours pas réussi à remporter le moindre match, même s’ils ont mené sur le terrain du promu Fortaleza. Score final : 1-1. Les autres résultats de dimanche : Cruzeiro-Chapecoense (1-2), Bahia-Fluminense (3-2). Ce lundi soir, les deux derniers matchs de la 6e journée avec des hôtes à la recherche eux aussi de leur première victoire de la saison : Avai-Ceara et CSA-Goias.

Laisser une réponse