Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Eurídice Gusmão, la vie d'une femme dans le Rio des années 1940 - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
"A vida invisível" de Euridice Gusmão (DR).

Eurídice Gusmão, la vie d'une femme dans le Rio des années 1940

« L’histoire d’Eurídice Gusmão, ça pourrait être la vôtre, ou la mienne. Celle de toutes les femmes à qui on explique qu’elles ne doivent pas trop penser. Et qui choisissent de faire autrement… » Une quatrième de couverture alléchante proposée par la maison d’édition française Denoël, qui a été parmi les premières au monde à s’intéresser aux Mille talents d’Eurídice Gusmão, texte de Martha Batalha.

Guida et Euridice grandissent dans le quartier de Tijuca, à Rio, dans les années 1920. Elles sont filles d’un primeur. Un jour, Guida disparaît. Euridice fait un « bon mariage » et épouse Antenor, employé d’une banque. Elle se doit alors de devenir une parfaite femme au foyer. Elle perçoit rapidement que s’occuper au mieux de sa maison et de ses deux enfants ne lui offre que bien peu de satisfaction. Pleine de talents, sa vie n’est qu’un combat face à des parents et un mari qui l’empêchent de s’épanouir en tant que musicienne, cuisinière, couturière émérite, etc. Guida, de son côté, est une fille mère qui doit affronter une vie rude afin de nourrir son fils, malade,

Ridiculiser le machisme

L’histoire des sœurs Gusmão, c’est celle de toutes ces femmes qui n’ont été éduquées que dans l’objectif d’être de bonnes épouses, qui ne pouvaient s’attacher à mener leur propre vie comme elles l’entendaient et qui se transformaient finalement en êtres invisibles. Outre un puissant hommage aux femmes et à leur liberté, ce récit offre un aperçu de la vie à Rio des années 1920 à 1960, ainsi qu’une galerie de portraits de personnages uniques : Antônio, le papetier du quartier, amoureux des deux sœurs, Filomena, l’ancienne prostituée transformée en nounou au grand cœur ou encore Zélia, une voisine des plus commères.

Pourquoi lire ce roman ? Pour sa construction rigoureuse, son humour corrosif et intelligent. Un roman facile à lire, qui tout en divertissant, ne manque pas d’éveiller la réflexion sur le destin de la femme et sur le machisme ambiant, mis à mal avec beaucoup de finesse par l’auteur.

Une histoire peu commune

Avant de partir s’installer aux Etats-Unis avec sa famille, Martha Batalha avait fondé une petite maison d’édition. Ce n’est qu’une fois arrivée sur le territoire américain qu’elle a entamé la rédaction de son premier roman. Un texte qui a connu un destin bien singulier, puisque rejeté dans un premier temps par les maisons d’éditions brésiliennes, il a fallu attendre la Foire de Francfort en 2015 pour que l’auteur devienne la coqueluche de la littérature brésilienne et que les droits de son roman soient acquis par des maisons d’éditions de dix pays différents, dont l’Allemagne, la France et l’Espagne. Ce n’est qu’après que Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão sont devenus un phénomène d’édition dans son propre pays. Dans les années à venir, le roman devrait être adapté en film par Karim Aïnouz, qui a récemment rencontré un succès critique et publique avec Praia do Futuro.

Informations pratiques :
- En français : Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão, Martha Batalha, publié aux éditions Denoël
- En portugais : A vida invisível de Eurídice Gusmão, Martha Batalha, publié par Companhia das Letras

Laisser une réponse