Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Salaire minimum, record à la Bourse, tarif des transports à São Paulo : trois chiffres, trois infos - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
(DR)

Salaire minimum, record à la Bourse, tarif des transports à São Paulo : trois chiffres, trois infos

A Bom Dia Brésil, on aime les chiffres. Voici ceux qui ont retenu notre attention cette semaine.

998 C'est en reais la nouvelle valeur du salaire minimum au Brésil. Un décret signé mardi 1er janvier par le président nouvellement investi, Jair Bolsonaro. Il était jusqu'au 31 décembre 2018 d'une valeur de 954 reais, soit une augmentation de 4,6 %. C'est néanmoins 8 reais en dessous de la hausse envisagée dans le budget approuvé par le Congrès, en raison d’une inflation moins importante que prévu. Le réajustement est calculé en suivant l'évolution du Produit intérieur brut des deux dernières années, ainsi que l'Indice national des prix aux consommateurs sur les 12 derniers mois. Un procédé de réajustement automatique né sous la présidence de Lula qui pourrait cependant être remis par le nouveau gouvernement. Selon l'Estado de S. Paulo, Paulo Guedes, ministre de l'Economie, a en effet déjà annoncé que revoir ce système permettrait d'alléger les dépenses. Selon des calculs réalisés par l'équipe technique du gouvernement divulgués par Valor, pour chaque real dépensé en plus dans le salaire minimum, ce sont 300 millions de reais en plus qui sont dépensés par le gouvernement. Notamment du fait des coûts engendrés pour les retraites lorsque le salaire minimum est augmenté.

La bourse de São Paulo (Agência Brasil)

+3,56 % C'est la hausse enregistrée mercredi à la clôture de la première séance de l'année de l'Ibovespa, la Bourse brésilienne. Ce qui lui permet d'atteindre un record historique de 91.012 points, selon G1. Des marchés qui se sont envolés au lendemain de l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro. Le site d'information rappelle que la place brésilienne avait auparavant atteint son niveau le plus élevé le 3 décembre dernier, atteignant 89.820 points. Le dollar a quant à lui chuté de 1,69 %, s'échangeant contre 3,808 reais, et l'euro de 2,87 %, s'échangeant désormais contre 4,309 reais. Des résultats également encouragés par les premières déclarations de Paulo Guedes en tant que ministre de l'Economie. A l'occasion de son discours d'investiture, il a notamment rappelé que durant sa gestion seraient priorisées la réforme des retraites, les privatisations ainsi qu'une simplification des impôts.

(Diego Torres Silvestre/Flickr)

4,30 C'est le nouveau tarif, en reais, que les Paulistes devront débourser à partir du 13 janvier pour prendre le métro et le train. Le trajet coûtait auparavant 4 reais. Une hausse de 7,5 % annoncée mercredi par João Doria, nouveau gouverneur de l'Etat de São Paulo. Une augmentation plus importante que l'inflation, estimée à 3,59 % par l'IPCA, l'indice national des prix au consommateur. Le maire de la capitale pauliste, Bruno Covas, avait quant à lui annoncé le 28 décembre une même augmentation de 4 à 4,30 reais du tarif des trajets de bus afin de compenser les pertes enregistrées au cours des trois dernières années et la non augmentation des tarifs au cours des deux dernières années, selon la Folha de S. Paulo. João Doria a par ailleurs vivement critiqué l'ancien gouverneur, Mario França, qui a, selon lui, « manqué de courage » en n'annonçant pas au préalable, au même moment que Bruno Covas, que les tarifs seraient revus à la hausse.

Laisser une réponse