Sign in / Join
Alexandre Macieira / Riotur

Analphabétisme, Nouvel An, Embraer : trois chiffres, trois infos

À Bom Dia Brésil, on s’intéresse aux chiffres. Voici ceux qui ont retenu notre attention cette semaine.

Samory Pereira Santos / Flickr

7,2 C'était le taux d'analphabétisme au Brésil des personnes de 15 ans ou plus en 2016, selon l'Institut brésilien de géographie et statistique (IBGE), cité par Agência Brasil. Cela représente près de 12 millions de personnes, dont 20,4 % ont plus de 60 ans. L'objectif du dernier Plan national d'éducation de 2014 était de réduire ce taux à 6,5 % en un an, ce qui n'a donc pas été atteint. Le taux d'analphabétisme est deux fois plus fort chez les noirs (9,9 %) que chez les blancs (4,2 %). Il est relativement équivalent chez les hommes (7,4 %) et chez les femmes (7 %). Par région, le Nordeste est celle où le taux est le plus élevé (14,8 %), tandis que le Sud est le plus épargné (3,6 %). Les inégalités sont ainsi encore très importantes en matière d'éducation au Brésil, où seulement la moitié des habitants de 25 ans ou plus a terminé l'école primaire.

Leonardo Augusto Matsuda / Flickr

1 En million, et même un peu plus, c'est le nombre de personnes attendues à São Paulo pour le passage du Nouvel An sur l'avenue Paulista. Au programme : sept heures de concerts à partir de 20h avec notamment Claudia Leitte, Sambô et Latino. A minuit, de traditionnels feux d'artifice seront tirés durant six minutes, précédés d'un décompte réalisé par un artiste surprise. Le maire de São Paulo, João Doria, a précisé à Agência Brasil, que l'événement sera entièrement financé par des entreprises privées. A Rio, ce sont également un million de personnes qui sont attendues à l'aéroport international de Galeão durant ces fêtes de fin d'année et un million de plus sur la plage de Copacabana pour le passage du Nouvel An. Outre les feux d'artifice - d'une durée de 17 minutes, la grande attraction de la soirée sera Anitta. En crise, la mairie a reçu une subvention de 2 millions de reais de la part de la banque publique de développement BNDES pour réaliser l'événement.

Renato Araujo / Agência Brasil

3 En milliards d'euros, c'est le prix que vaudrait Embraer. Dans un communiqué commun cité ce jeudi par le Jornal do Brasil, Boeing a confirmé être en négociation avec le constructeur aérien brésilien pour un rachat. L'aval du Planalto serait attendu pour finaliser l'opération. Elle aurait pour but notamment de contrer la récente union de Bombardier et Airbus. Le syndicat des métallurgistes de São José dos Campos a réagi dans un communiqué afin de demander un veto présidentiel, Embraer étant un « patrimoine national » qu'il lui paraît impensable de revendre à un groupe étranger. Troisième constructeur mondial, Embraer emploie 16 000 personnes au Brésil.

Laisser une réponse