Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam au Brésil : le carton de « Bella Ciao » revisité à la sauce funk - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Capture d'écran du clip de « So quer vrau »

Ça fait du ramdam au Brésil : le carton de « Bella Ciao » revisité à la sauce funk

Alors que le monde entier (re)découvre l’hymne antifasciste italien Bella Ciao grâce à la série espagnole La Casa de papel, qui cartonne actuellement sur Netflix, le monde du funk brésilien ne pouvait passer à côté de l’opportunité de s’approprier le morceau.

C’est le jeune duo Rodolfo Marcial (DJ RD) et Marcio Rezende de Lellis (MC MM) qui s’y est collé en moins d’une heure pour la musique et cinq petites minutes pour les paroles. Ces dernières n’ont malheureusement plus rien à voir avec celles du morceau original, prenant une direction particulièrement sexiste. Le titre de la version funk annonce la couleur : So quer vrau (« elles ne veulent que baiser »).

Des paroles peu subtiles à connotation sexuelle

Le texte est tout aussi « poétique », évoquant des jeunes femmes aux mœurs légères se rendant dans les favelas pour… Le titre, qui est aussi le refrain, explicite tout. Interrogé par la Folha de S.Paulo, MC MM a confessé n’avoir  lu les paroles originales qu’après avoir commis son texte à lui : « J’ai vu que derrière le morceau, il y avait une histoire. Nous vivons aujourd’hui dans les communautés tout ce qu’ils ont vécu autrefois : ils ont lutté pour la liberté et le funk lutte pour la liberté d’expression. »

Le clip, lui, est déjà bien plus sobre. Tourné dans le bâtiment de la Banque de São Paulo, il montre le duo de funkeiros et une troupe de danseurs vêtus de la désormais fameuse tenue des braqueurs de la série : combinaison rouge et masque de Salvador Dali. Il y a fort à parier qu'il s'agira d'un best-seller au prochain carnaval.

Comme souvent au Brésil, la viralité n’a pas manqué de faire son œuvre. Un tour de WhatsApp et quelques semaines plus tard, le morceau était en tête des écoutes sur Spotify Brésil, les réseaux sociaux dans leur ensemble résonnant au son de « So quer vrau vrau vrau ».

Le clip, lui, a été vu plus de 13 millions de fois sur YouTube en à peine une semaine. La chorégraphie qui va avec le morceau commence elle aussi à essaimer un peu partout et les célébrités brésiliennes n'hésitent pas à s’y essayer, à l'image de la sculpturale danseuse Gracyanne Barbosa.

En attendant la saison 3 de La Casa de papel, prévue pour l'an prochain, la série inspire aussi les Brésiliens pour leurs mariages. Certains couples se prennent en photo en tenue de mariés avec le masque de Salvador Dali, mais d'autres vont beaucoup plus loin. Pour mettre en scène la tradition de la cravate (une quête d'argent pour les mariés), un couple de Praia Grande (São Paulo) a décidé de s'inspirer de la série avec un braquage en costume pour de faux des invités. La vidéo a été partagée des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux dont la page Facebook officielle de la série.

Laisser une réponse