Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam au Brésil : des fêtes d'anniversaire pas ordinaires - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Lors de la fête de la petite Rinah (Facebook/Lais Monteiro)

Ça fait du ramdam au Brésil : des fêtes d'anniversaire pas ordinaires

La petite Rinah Lais a eu 7 ans le 4 mars dernier. Mais elle n’a pas pu célébrer son anniversaire ce jour-là, faute de moyens pour sa famille humble, qui réside à Macapá, capitale de l’Amapa, état frontalier de la Guyane française. La fillette s’est bien rattrapée depuis, avec deux fêtes d’anniversaire qui ont trouvé un écho considérable sur les réseaux sociaux.

Tout a commencé la semaine du 4 mars, lorsque sa cousine Thais Monteiro s’est mis en tête de lui permettre de souffler ses sept bougies. Une tante est mise à contribution pour préparer un gâteau, et le 11 mars, c’est chose faite, Rinah peut fêter son 7e anniversaire en famille. Submergée par l’émotion, elle éclate en sanglots, comme on peut le voir sur une photo partagée par sa cousine sur Facebook. Un acte anodin aux retombées surprenantes : mardi 20 mars, la photo en question avait recueilli 286.000 likes et été partagée plus de 73.000 fois.

"Não sei se eu salvei essa foto ou se essa foto me salvou"Ela pediu tanto um bolinho da minha tia, e foi só o que deu...

Posted by Thais Monteiro on Sonntag, 11. März 2018

 

« Je ne m'attendais pas à toute cette répercussion, a expliqué Thais Monteiro à G1. Je pensais que seuls mes amis allaient partager la photo, mais maintenant je reçois tellement de notifications que je ne peux même plus toucher mon téléphone portable. J'ai reçu des messages de tout le Brésil de gens qui voulaient offrir des cadeaux. »

Rinah lors de sa deuxième fête (Facebook/Lais Monteiro)

Dans leurs commentaires sur Facebook, les internautes expliquent pourquoi la réaction de Rinah les a touchés. « Envie de faire une fête pour elle ? Quelle joie pour quelque chose d’aussi simple », observe Rosangela Gonsalves. « C’est arrivé aux États-Unis, c’est passé à la télé ici aujourd'hui », annonce Kyle Damasceno. « Félicitations à tous ceux qui se sont réunis pour rendre un enfant heureux, ce sont ces attitudes qui me donnent de l’espoir pour ce pays chaotique », indique Silvado Ferreira.

La vague d’émotion suscitée par la photo de Rinah a donné à un groupe d’une trentaine de microentrepreneurs de Macapá l’idée d’organiser une deuxième célébration, le samedi 17 mars. Avec pour thème un grand classique des fêtes d’anniversaire de fillettes, Frozen : la Reine des neiges, et un reportage complet de G1 à la clef.

Surprise en promotion

Une autre fête d’anniversaire a fait parler d’elle sur les réseaux sociaux : celle préparée par Caroline Sousa, une habitante d’Itaquaquecetuba (São Paulo) à son père Jose Carlos pour ses 48 ans. Pas de scène de pleurs et de vague d’attendrissement dans ce cas-ci, mais plutôt des (sou)rires généralisés devant la créativité de Caroline Sousa lorsqu’il s’agit de préparer une surprise à son paternel : sur les photos qu’elle a publiées sur Facebook et qui ont été partagées plus de 30.000 fois, on découvre une fête dont le thème était les promotions de supermarché, avec, en guise de guirlandes, des offres sur les oranges ou les chocolats.

Quando seu pai não sai do mercado qual o tema pro aniversário dele ? Hahaha #AssaiPatrocinaMeuPai kkkk

Posted by Caroline Sousa on Dienstag, 13. März 2018

 

« Mon père va au supermarché trois ou quatre fois par semaine », a expliqué à Veja Caroline Sousa. Parmi les milliers de commentaires qui ont accompagné la publication, les éclats de rire sont légion, et nombreux sont ceux qui identifient un proche susceptible de mériter une fête à la thématique similaire. Jose Carlos n’aura en tout cas pas à se plaindre de l’ironie manifestée par sa fille. Comme la petite Rinah, il a été invité à une deuxième fête, organisée par la chaîne de supermarchés citée dans la surprise-partie.

Laisser une réponse