Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Ça fait du ramdam : #FicaTemer, le retour en grâce du président brésilien - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Michel Temer (Flickr/AgênciaPT)

Ça fait du ramdam : #FicaTemer, le retour en grâce du président brésilien

Il ne faut jamais désespérer. Jusqu’à dimanche soir, Michel Temer était le président brésilien le plus impopulaire depuis le retour de la démocratie, en 1985. Celui qui avait inspiré le slogan Fora Temer (Dehors Temer) à une gauche brésilienne qui ne lui avait pas pardonné d’avoir remplacé Dilma Rousseff à la tête de l’État en 2016 après une procédure de destitution controversée. Fin septembre, selon un sondage Ibope, sa cote de popularité s’élevait à 4 %. Mais dimanche soir, les Brésiliens ont envoyé au second tour d’une élection présidentielle extrêmement polarisée Jair Bolsonaro (PSL) et Fernando Haddad (PT). Et dans la soirée, la liste des trending topics de Twitter Brasil a rapidement vu surgir un #FicaTemer (#ResteTemer) et une cohorte de mèmes dédiés au retour en grâce de l’actuel président.

Sur Twitter, certains ont décidé de faire amende honorable, comme @MeloGabm :

« Moi en train d’effacer toutes les fois ou j’ai mis Fora Temer sur les réseaux sociaux. »

Nombreux sont ceux qui s’amusent de ce retournement de situation, Michel Temer étant d'habitude une des cibles préférées des producteurs de mèmes brésiliens.

Pour @gottabesirius, « le plus grand rebondissement de l’histoire du Brésil, ce sont les gens qui lancent le #FicaTemer » :

Déclaration d'amour

Pour certains, le président Temer mérite une déclaration d’amour empruntée aux paroles d’une chanson du duo sertanejo Chitãozinho & Xororó. « Et dans cette folie de dire que je ne t’aime pas, je nie les apparences, je cache les preuves, mais pourquoi vivre en prétendant si je ne peux pas tromper mon cœur... Je sais que je t'aime #FicaTemer », tweete ainsi @lokisbaes.

Pour d’autres, il est temps de s’attendrir :

« Qu’il est mignon, mon Temeraire... C’est qui mon vampire préféré ? C'est qui ? »

Certains mèmes sont souvent une critique à peine déguisée de l'autoritarisme affiché par Jair Bolsonaro. « Je ne sais pas, la façon dont il a retiré mes droits était différente », tweete ainsi @sweetpix :

Mais pour la journaliste Mariana Godoy, #FicaTemer vise autant Fernando Haddad que Jair Bolsonaro :

« Ahahah, #FicaTemer c’est trop bon, ça représente bien le désespoir de ceux qui ne voulaient ni l'un ni l'autre. Allons au deuxième tour. Il y a un débat sur RedeTV! Le 15 octobre. Bisou! »

Les deux candidats se laisseront-ils déborder par ce mouvement #FicaTemer lancé sur Twitter ? Du côté de Fernando Haddad, on a en tout cas l’air de prendre la chose au sérieux, si l’on en croit un tweet publié mardi 9 octobre :

« L'extrême que notre adversaire représente ne conduira pas le Brésil à rétablir l'économie, mais à aggraver notre crise. Nous ne pouvons pas laisser les gens ressentir une nostalgie du gouvernement Temer, nous devons le battre. »

Au parti de #LulaLivre, on ne lâche pas le #ForaTemer comme ça.

Laisser une réponse