Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Comprendre le Brésil en un mot : c'est quoi ces Boas entradas ? - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
La soirée du Réveillon à Copacabana en 2013 (Flickr/Portobay Hotels)

Comprendre le Brésil en un mot : c'est quoi ces Boas entradas ?

Ancien cadre dirigeant d’une grande entreprise française au Brésil, Christian Pouillaude a vécu, travaillé, voyagé au Brésil depuis plus de 40 ans. Passionné de musique brésilienne (au point de collaborer avec Radio Latina) et de tout ce qui touche à son pays d’adoption, il vit aujourd’hui dans la ville de son épouse, Rio de Janeiro, et collabore avec Bom Dia Brésil à travers une chronique mensuelle intitulée Palabres. Palabres, car on ne peut pas comprendre le Brésil sans saisir toutes les nuances de certains mots du vocabulaire brésilien. Palabres, car ce sont des mots qui prêtent à la réflexion et à la discussion. Le 14e volet de cette chronique se penche sur l'expression Boas entradas, que les lusophones utilisent pour se souhaiter la nouvelle année...

Boas entradas, Bonnes entrées ! C’est une expression bien spécifiquement lusophone pour se souhaiter la nouvelle année. Reconnaissez que c’est original et que ça nous change des habituels Happy new year et de ses déclinaisons dans toutes les langues du monde. Vive la créativité lusophone !

Oui, on va entrer dans une nouvelle année et cette expression reflète bien la délicieuse illusion où nous plonge le début de chaque nouvelle année. Celle d’une page blanche, d’un nouveau départ, d’une remise des compteurs à zéro. C’est comme si on entrait dans une nouvelle pièce, dans une nouvelle maison, dans une nouvelle ville, dans une nouvelle vie, avec juste un petit sac à dos. On efface tout et on recommence. Nous savons tous que ça ne marche pas comme ça. On trimbale toujours son passé avec soi.

Vous aurez remarqué la modestie du souhait lusophone : « Bonnes entrées ! » On ne se risque pas à se souhaiter une bonne année complète, juste un bon début. On retrouve là sans doute la préférence brésilienne pour l’immédiat, le court terme. Commençons déjà bien l’année ; on verra bien ensuite. C’est comme se lever du bon pied. Il est vrai que le Brésil joue dans la facilité en se souhaitant de bonnes entrées. On ne prend pas trop de risques : c’est l’été, il fait beau et (très) chaud, on est en vacances, les plages sont pleines, le Carnaval s’annonce… Tout pour bien commencer l’année.

Un année 2019 un peu spéciale

Toutefois, comme tous les quatre ans, l’entrée en cette nouvelle année 2019 est un peu spéciale : c’est aussi l’entrée en fonction d’un nouveau président et d’un nouveau gouvernement, et cette fois-ci avec un changement bien radical. Dans ce nouveau cas de figure, que vont nous réserver ces « entrées » du mois de janvier encore pleines d’inconnues ?

En plus, exceptionnellement cette année, il vaudrait mieux pour le Brésil prolonger la durée des vœux. Car ce n’est qu’en juin/juillet qu’aura lieu la Copa America de futebol et cette fois-ci, au Brésil même ! C’est un grand défi : la dernière fois que le Brésil a remporté cette compétition date de 12 ans et la dernière fois que le Brésil l’a gagnée sur son sol national date de 30 ans ! Un sacré bail. En plus, il faut faire oublier la déception de 2018 en Russie et l’humiliation de 2014… au Brésil. Vœu unanime : seule la victoire sera belle !

Alors, à vous, chère lectrice, cher lecteur de Bom Dia Brésil, je souhaite de tout cœur de « bonnes entrées » et, quitte à faire, une bonne et heureuse année 2019 toute entière !

Laisser une réponse