Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Favelas en expansion, éducation fragile, millionnaires en fuite : trois chiffres, trois infos - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Une favela de Rio de Janeiro (Adam Reeder/Flickr)

Favelas en expansion, éducation fragile, millionnaires en fuite : trois chiffres, trois infos

A Bom Dia Brésil, on aime les chiffres. Voici ceux qui ont retenu notre attention cette semaine.

330.000 C'est, en mètres carrés, la surface supplémentaire occupées par les favelas à Rio l'année dernière, selon l'Institut Pereira Passos (IPP). Il s'agit de la plus importante croissance depuis 2012. C'est principalement dans la zone ouest de la ville (Jacarepagua, Rio das Pedras, Cidade de Deus...) que les communautés se sont étendues, mais les agrandissements les plus importants ont été recensés à Acari et Sampaio, dans la zone Nord. « La favela est une expression de tout ce qui se passe dans la société. L'absence de politique publique de logement, le manque d'emplois, les bas salaires pour une partie considérable de la population font que la stratégie de ces personnes consiste à se construire eux-mêmes, à construire leur propre maison dans des lieux abandonnés par les pouvoirs publics », explique le géographe Josef Sa Tobias, interrogé par G1. A l'heure actuelle, sur 162 quartiers cariocas, 139 ont une favela, et un Carioca sur cinq vit dans l'une de ces communautés. Mais l'IPP indique que les chiffres de la population vivant en favela peuvent être bien plus importants car il ne recense que leur agrandissement horizontal, or, beaucoup de maisons déjà construites gagnent également des étages.

Samory Pereira Santos/Flickr

7 élèves brésiliens sur 10 de 14 à 17 ans étudiant dans le public ont un niveau insuffisant en portugais et en mathématiques, selon les résultats du Système d'évaluation de l'éducation de base (Saeb) dévoilés la semaine dernière. Plus de 5,4 millions d'élèves ont participé au test, qui existe depuis 1995. Si les résultats du primaire et collège (fundamental) sont meilleurs, ceux du lycée (médio) sont ainsi particulièrement préoccupants. « Ou l'élève abandonne l'école ou il y reste, mais n'apprend rien », s'est inquiétée la ministre brésilienne de l'Education, Rossieli Soares Silva. Dans certains Etats brésiliens, les élèves du collège auraient d'ailleurs déjà dépassé le niveau de leurs aînés avec de meilleures notes pour la même épreuve. Le gouvernement de Michel Temer a affiché sa volonté de « flexibiliser » l'enseignement au lycée afin d'offrir plus de portes de sortie pour les élèves, notamment via des parcours techniques, selon l'Estadão. Mais cette réforme n'a pas encore été approuvée par le Parlement et pourrait bien être remaniée en fonction du prochain gouvernement.

2.000 C'est le nombre de millionnaires brésiliens à avoir quitté le Brésil en 2017, selon le Global Wealth Report Review 2018. Pour la troisième année consécutive, le Brésil est dans le top 10 des pays ayant le plus de millionnaires à avoir fait leurs valises, représentant un total de 12.000 depuis 2015. Selon le rapport, établi par le cabinet New World Wealth, cette fuite de capitaux n'est pas un bon signe, révélant que le pays fait face à de « sérieux problèmes » aussi bien économiques que politiques. Néanmoins, pour une experte de la question, interrogée par la BBC Brasil, à l'heure actuelle, les millionnaires brésiliens s'en iraient principalement en raison de la croissance de la violence dans le pays ainsi que la volonté d'investir ailleurs, plus que pour des causes d'instabilité politique et économique. Par ailleurs, si le Brésil est 7e de cette édition, la France est « moins » bien classée puisqu'elle est 5e - la Chine est leader avec 10.000 millionnaires en moins. Au niveau des villes, São Paulo fait partie des sept cités mondiales ayant connu le plus de départs. Les pays d'accueil des millionnaires brésiliens ? Portugal, Etats-Unis et Espagne notamment.

Laisser une réponse