Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Le Cordon Bleu inaugure sa première école de gastronomie au Brésil - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Inauguration à São Paulo du Cordon Bleu (Guido Ferreira)

Le Cordon Bleu inaugure sa première école de gastronomie au Brésil

Le savoir-faire français dans le domaine culinaire ne se dément pas à travers le monde. Déjà présente dans 20 autres pays tels que la Chine, le Pérou ou les Etats-Unis, la fameuse école de gastronomie française Le Cordon Bleu, vieille de 123 ans de tradition, inaugurait mardi 8 mai sa première unité au Brésil, à São Paulo, dans le quartier de Vila Madalena. Etaient notamment présents pour cette soirée des chefs français installés dans la capitale paulista, tels qu’Erick Jacquin, Emmanuel Bassoleil, Alain Uzan ou encore Laurent Suaudeau, mais aussi du consul général de France à São Paulo, Brieuc Pont.

André Cointreau, président du Cordon Bleu (Guido Ferreira)

André Cointreau, président du Cordon Bleu, a notamment évoqué l’impact positif que l’institut pourrait avoir sur la cuisine brésilienne : « D’après notre expérience, après l’ouverture d’un institut, la cuisine locale gagne en visibilité et est plus reconnue sur le plan international, du fait de la découverte de nouveaux talents, mais aussi d’ingrédients pouvant être explorés. C’est notre attente avec le Brésil. » Michael Ellis, directeur international du Guide Michelin, qui avait révélé son palmarès brésilien la veille, a vivement loué la formation qualitative qui était dispensée aux élèves du Cordon Bleu et a rappelé que nombre d’entre eux avaient par la suite conquis des étoiles Michelin.

Des compétences reconnues par les plus grands établissements

Mais quelle est donc la recette pour expliquer le succès du Cordon Bleu, qui dispose déjà de 35 instituts à travers le monde ? Selon André Cointreau, il s’agit d’une méthodologie différenciée : « Nos élèves n’apprennent pas des recettes, ils développent des compétences qui vont au-delà du fait de savoir cuisiner. » Contacté par Bom Dia Brésil, Patrick Martin, directeur technique pour le Brésil,  a également mentionné le processus d’apprentissage, réalisé « en diverses étapes », à travers des démonstrations mais aussi bien évidemment de la pratique de la part des élèves « qui reçoivent l’aide de chefs disposant d’une expérience internationale », ce qui permet d’offrir « une formation de haut niveau ». Patrick Martin, Renata Braune, Fabio Yamada et Jean-Yves Poirey encadreront les élèves de l’unité pauliste.

Une école gastronomique d'excellence (Le Cordon Bleu)

Forte d’une telle réputation, l’école n’a pas tardé à afficher complet pour les deux premiers cours de Basic Cuisine et Basic Pâtisserie, accueillant chacun 16 élèves. Avant de recevoir leurs diplômes de cuisine et de pâtisserie, les apprentis cuisiniers devront passer plusieurs niveaux pour chaque cours : le basique, l’intermédiaire et le supérieur. Afin d’être auréolés du Grand Diplôme, ils devront conquérir ces deux diplômes. Une formation complète qui peut être conclue en neuf mois, pour la modique somme de 141.600 reais. Un montant qui a de quoi effrayer, mais Patrick Martin souligne que « cette clé ouvrira les portes de l’industrie culinaire de haut niveau, des établissements les plus reconnus au monde » à ceux qui parviendront à l’obtenir.

Le directeur technique a également rappelé que dès le mois d'août serait inauguré un nouvel institut, projet de longue date, à Rio de Janeiro.

Laisser une réponse