Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Prédios de São Paulo, un projet pour valoriser le patrimoine architectural de la capitale pauliste - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Edificios Altino Arante et Martinelli (Paulisson Miura/Flickr)

Prédios de São Paulo, un projet pour valoriser le patrimoine architectural de la capitale pauliste

Samedi 25 août aura lieu au Centre Culturel Banco do Brasil de São Paulo de 11h à 15h le lancement du livre Immeubles de São Paulo pour les enfants, le quatrième livre déjà d’une équipe de passionnés de l’architecture pauliste. A l’origine du projet, Matteo Gavazzi, Italien trentenaire installé dans la capitale pauliste depuis 2010.

Matteo Gavazzi (Refugios urbanos/DR)

Formé en design d’intérieur, il choisit de devenir agent immobilier en 2012 alors que le marché était en pleine expansion, avant de fonder sa propre agence : Refúgios Urbanos. Il succombe rapidement aux traits architecturaux paulistes, notamment du fait de « la très grande variété de styles et du travail d’avant-garde mené par les architectes », explique-t-il à Bom Dia Brésil. Rino Levi, Oscar Niemeyer, Giancarlo Palanti, Ramos de Azevedo, Franz Heep, Jacques Pilon, Artacho Jurado ou encore Lina Bo Bardi font pour lui partie des grands noms de l’architecture à avoir conféré à São Paulo sa richesse, sa beauté et son caractère de laboratoire architectural.

Matteo Gavazzi a toutefois rapidement réalisé que même s’il y avait de multiples histoires à raconter sur divers édifices paulistes, il était bien difficile de trouver des informations en dehors des immeubles les plus célèbres. « Même sur Internet, il n’y avait quasiment pas d’informations sur la plupart des édifices. C’est après avoir fait cette constatation que j’ai décidé de lancer la page Facebook Prédios de São Paulo (Immeubles de São Paulo) en 2014, juste pour partager ma passion pour la ville », indique-t-il. Le succès a très vite été au rendez-vous et actuellement la page compte plus de 45.000 abonnés. « On racontait des histoires qui manquaient et cela a éveillé la curiosité des gens », estime Matteo Gavazzi.

« Un témoignage historique »

Les livres Predios de São Paulo (A. Perraud Boulard/Bom Dia Brésil)

Ce qui a amené cette aventure à évoluer très rapidement : « Un an après le lancement de la page Facebook, une personne que je connaissais qui possédait une plate-forme de financement participatif m’a suggéré de créer un livre mettant en valeur les immeubles en lançant une campagne de financement pour permettre au projet d’être réalisé. Les gens ont tout de suite adhéré, notamment parce que nous avons proposé des textes assez simples et dynamiques, nourris d’informations précises recueillies dans des livres, n’étant pas seulement destinés à un public de professionnels de l’architecture. » 

Ce volume réunit quelques-uns des immeubles les plus iconiques de São Paulo, tels que le Centre Culturel Banco do Brasil, le Martinelli, l'Altino Arantes (connu aussi sous le nom de Banespão et désormais Farol Santander), le Copan, le Masp ou encore le Bretagne. C’est un véritable travail de valorisation du patrimoine pauliste, encore trop souvent négligé malgré une évolution des mentalités ces dernières années, d’après Matteo Gavazzi. « C’est aussi selon nous une manière de laisser un témoignage historique sur ces immeubles, ce qui peut être un document utile lors d’une restauration notamment ». Il restait encore quelques pépites connues ou des secrets bien cachés à raconter et faire connaître, ce dont deux autres volumes de Prédios de São Paulo se sont chargés.

L'edificio Martinelli vu par Prédios de São Paulo para crianças (Prédios de São Paulo/DR)

Leur dernière création en date, Prédios de São Paulo para crianças (Les immeubles de São Paulo pour les enfants), se présente plus comme un guide, avec une suggestion de promenade à réaliser en famille. « Notre objectif est que des familles aillent se promener dans le Centre avec le livre sous le bras. Nous y racontons des petites histoires, offrons quelques informations théoriques ludiques sur l’architecture, explique Matteo Gavazzi. L’idée est d’amener les gens à lever le nez et à observer certains détails des édifices, tant extérieurs qu’intérieurs, afin de prendre la mesure de la richesse du patrimoine de São Paulo. »

Informations pratiques :
Il est possible d’acquérir les trois volumes des Prédios de São Paulo, ainsi que le guide pour enfants sur la plateforme Gaps Editora.
Les coups de coeur de Matteo Gavazzi

Pour les curieux d’architecture, Matteo Gavazzi recommande d’aller se promener sur la Paulista, dans les quartiers de Bela Vista et d’Higienópolis, mais aussi dans le Centre bien évidemment.

Du côté des immeubles résidentiels, ses préférences vont au Pauliceia (Jacques Pilon et Gian Carlo Gasperini - Paulista), au Louveira (João Batista Vilanova Artigas et Carlos Cascaldi - Higienópolis), au Prudência (Rino Levi - Higienópolis) ainsi qu’au Copan (Oscar Niemeyer - República).

 

Laisser une réponse