Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Neymar, barrage, armes, grippe, foot : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Neymar (Jeso Carneiro/Flickr)

Neymar, barrage, armes, grippe, foot : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Neymar accusé de viol

Neymar a publié dimanche matin une vidéo sur Instagram dans laquelle il nie un viol dont il est accusé. Vendredi 31 mai, une Brésilienne de 26 ans a porté plainte contre le joueur à São Paulo. Les faits se seraient déroulés dans un hôtel parisien le 15 mai. Selon la victime présumée, Neymar serait « devenu agressif » et aurait obtenu des rapports sexuels « contre sa volonté ». Elle a expliqué à la police qu'elle était « émotionnellement secouée et avait peur d'enregistrer les faits dans un autre pays ». Dans la vidéo de sept minutes que Neymar a publiée, le joueur explique que la relation était consentie et publie des extraits de la conversation tenue sur WhatsApp avec son accusatrice. Neymar est actuellement à la Granja Comary, à Teresópolis (Rio de Janeiro), site d’entraînement de la Seleção, où il prépare la Copa América.

Léger effondrement à Barão de Cocais, mais Vale se veut rassurante

Le barrage de Gongo Soco (capture écran TV Globo)

Vendredi 31 mai, une partie du talus qui surplombe un barrage de la mine de Gongo Soco, à Barão de Cocais (Minas Gerais), s'est effondrée. Sans grandes conséquences pour le moment car, selon G1, il ne s’agissait que de 1 % du talus. D’après l’Agence nationale des mines, la vitesse de déplacement de la partie inférieure du talus nord a atteint ce week-end 44,2 centimètres par jour. Vale avait anticipé un effondrement complet de la structure, qui pourrait causer une réaction en chaîne et provoquer la rupture du barrage supérieur sud. Ce dernier se trouve 1,5 km en dessous et a été placé au niveau d'alerte maximum. Mais l'entreprise brésilienne se montre désormais plus rassurante. La compagnie minière a rapporté que le barrage n’a pas été affecté par l’effondrement constaté vendredi et que « les premières évaluations indiquent que le matériau glisse progressivement, ce qui corrobore jusqu'à présent les estimations selon lesquelles le déversement de la pente devrait se produire sans conséquences majeures ».

Une majorité de Brésiliens opposée à des conditions plus souples pour détenir une arme à feu à domicile

Tânia Rêgo/Agência Brasil

Selon une enquête d'Ibope menée au mois de mars, après le premier décret du président Jair Bolsonaro qui a assoupli la possession et le port d'armes, 61 % des Brésiliens sont défavorables à un assouplissement des conditions de détention d'une arme à feu à domicile et 37 % sont pour. Seulement 26 % des personnes interrogées sont favorables à des conditions plus souples pour les citoyens ordinaires, 73 % y sont opposées. G1 rappelle qu’en cinq mois de gouvernement, Jair Bolsonaro a publié trois décrets sur les armes, conformément à une promesse électorale du président brésilien.

La vaccination contre la grippe ouverte à tous, sauf à Rio

Un enfant se fait vacciner à Itanhaém (Prefeitura de Itanhaém/Flickr)

Après 50 jours de campagne adressée aux cibles prioritaires, le ministère de la Santé brésilien ouvre ce lundi 3 juin la possibilité de vaccination contre la grippe à toute la population. Selon les autorités brésiliennes, vendredi 31 mai, 20 % du public cible, soit 11,9 millions de personnes, n'était pas encore vacciné. Dans l'État de Rio de Janeiro, la vaccination reste réservées aux groupes prioritaires : femmes enceintes, femmes qui ont accouché il y a moins de 45 jours, enfants de moins de six ans, personnes âgées, personnes atteintes de maladies chroniques, personnels de santé, enseignants et peuples autochtones.

Plameiras fait la course en tête dans le Brasileirão

Lors de Chapecoense-Palmeiras (Facebook/SDPalmeiras)

Grâce à sa victoire 2-1 sur le terrain de Chapecoense dimanche, Palmeiras reste leader du Brasileirão après sept journées. L’Atlético mineiro (vainqueur du CSA 4-0) est deuxième avec un point de retard, Santos (qui a dominé Ceara 1-0) troisième avec deux points de retard, et Flamengo (qui a battu Fortaleza 2-0) quatrième avec trois points de retard. Dans le bas du classement, le Vasco, défait 1-0 dans le derby contre Botafogo, est toujours lanterne rouge. Avai, battu 2-0 par l’Internacional, est 19e, et le Grêmio, dominé 1-0 par Bahia, est 18e. Les autres résultats de cette 7e journée : São Paulo-Cruzeiro 1-1, Athletico Paranaense-Fluminense 3-0. Un match entre les Corinthians et Goias reste à jouer, reporté probablement après la Copa América.

Laisser une réponse