Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
La Nuit Blanche illumine Niteroi pour les 50 ans de l’Alliance française - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
L'affiche de l'événement (DR).

La Nuit Blanche illumine Niteroi pour les 50 ans de l’Alliance française

La Nuit Blanche débarque au Brésil. Après Paris, son initiatrice en 2002, Rome, Madrid, Montréal ou encore Lima, c’est Niteroi qui accueillera la première édition du pays ce samedi soir, entre 18h et 22h. Une inauguration qui s’annonce « lumineuse » entre le Museu do Inga et le célèbre Musée d’art contemporain (MAC) de la ville qui fait face à Rio.

C’est le directeur culturel de l’Alliance française au Brésil, Thomas Brégeon, qui a eu l’idée de transposer à Niteroi la célèbre manifestation artistique parisienne afin de commémorer les 50 ans de l’Alliance française locale. Pour concrétiser le projet, il a fait appel à l’architecte et artiste français Erwan Le Bourdonnec, installé à Rio depuis un an.

Association avec Thomas Klug

Ce dernier a décidé de s’associer pour l’occasion au plasticien franco-brésilien Thomas Klug, qui vit lui à Paris. « Le thème de la Nuit Blanche cette année à Paris (qui a également lieu ce samedi soir, ndlr), c’est "Faire œuvre commune", donc j’ai voulu réaliser le projet avec lui en faisant appel à son expertise de la mise en lumière », explique à Bom Dia Brésil Erwan Le Bourdonnec.

De gauche à droite : Thomas Klug et Erwan Le Bourdonnec (Devolução).

Ce n’est rien de moins que le MAC d’Oscar Niemeyer qui a été offert aux deux artistes comme terrain de jeu pour cette Nuit Blanche. Pour Erwan Le Bourdonnec, « complètement fan » du génie brésilien (l’un de ses fils a pour 3e prénom Oscar), l’honneur est d’autant plus important. « Nous allons respecter Oscar Niemeyer en travaillant sur son bâtiment, mais sans le barioler, nous prenons le lieu tel qu’il est, avec ses proportions », prévient-il.

Ce sera de la musique pour les yeux avec pour interprètes le vent et la mer.

Les deux Français vont profiter du fait que le miroir d’eau situé sous la « soucoupe » du musée soit vide, en raison d’un problème d’infiltration, pour le remplir de couvertures de survie dorées et le transformer ainsi en miroir d’or de 600 m². Tout autour, des drapeaux également conçus à l’aide de couvertures de survie ont été installés. « Cela va constituer un véritable opéra de lumière avec une partition de lumière qui se jouera en fonction des vagues, décrit Thomas Klug à Bom Dia Brésil. Ce sera de la musique pour les yeux avec pour interprètes le vent et la mer. »

Le MAC de Niteroi en préparation pour la Nuit Blanche / Erwan Le Bourdonnec

Mais cette symphonie lumineuse sera le point d’orgue d’un événement d’une ampleur encore plus grande qui débutera à 18h au Museu do Inga (rua Presidente Pedreira, 78 - Inga). Ce dernier sera le point de départ d’une narration, toujours sur le thème de la lumière, qui mènera jusqu’au MAC via les œuvres et performances de plus de 50 autres artistes français et brésiliens réparties sur le chemin.

Plusieurs performances au MAC

Toujours au MAC, le public pourra assister à des courts-métrages ainsi qu’à une exposition complémentaire d’Erwan Le Bourdonnec au sein du musée, réalisée cette fois avec des couvertures de déménagement. « Le symbole de ces couvertures de survie et de déménagement est à la fois l’idée de nomadisme et du soin qu’il faut apporter aux autres », souligne l’artiste.

Si cette Nuit Blanche représente à ce jour « la plus grande performance artistique » d’Erwan Le Bourdonnec, « aussi bien pour son lieu que pour son enjeu », le natif de Rouen ne s’arrêtera pas là puisqu’il poursuivra son aventure artistique brésilienne dès le mois prochain à la Marina de Gloria, pour la seconde édition de l’événement « Marina Monumental ».

Laisser une réponse