Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Sebastião Salgado en longue exposition au Musée de l’Homme à Paris - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
(Guy Pichard/Bom Dia Brésil)

Sebastião Salgado en longue exposition au Musée de l’Homme à Paris

Le Musée de l’Homme à Paris accueille actuellement une exposition de Sebastião Salgado dans le cadre de la saison « En Droits ! » du musée qui célèbre les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’occasion de (re)découvrir le travail du photographe franco-brésilien dans ce qu’il fait de mieux : le reportage en noir et blanc.

(Guy Pichard/Bom Dia Brésil)

Le 10 décembre 1948 était signée au Palais de Chaillot la Déclaration universelle des droits de l’homme et c’est justement le 10 décembre 2018 qu’y a démarré l’exposition « Déclarations » de Sebastião Salgado. « Nous cherchions une personnalité emblématique pour un événement de cette envergure », déclare Virginio Gaudenzi, responsable des expositions du Musée de l’Homme. « Sebastião Salgado colle bien à ces valeurs universelles et quand on l’a sollicité, il a tout de suite accepté et ce sans rémunération », continue-t-il.

Succès populaire et prolongations

(Guy Pichard/Bom Dia Brésil)

Uniquement en noir et blanc, les clichés du photographe accompagnent des extraits du texte de  l’Assemblée générale des Nations unies. Ainsi, neuf articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme sont illustrés par des photographies issues du travail de Sebastião Salgado, comme une mise en résonance. Ces 30 images couvrent les 40 dernières années de sa carrière et proviennent de 20 pays différents, du génocide du Rwanda en passant par l’ex-Yougoslavie, mais aussi São Paulo.

« Nous avons donné à Sebastião Salgado et sa femme, commissaire de l’exposition, carte blanche en ce qui concerne la scénographie », détaille Virginio Gaudenzi. A raison visiblement, car malgré sa taille modeste, l’exposition est prolongée jusqu’au 11 novembre prochain.

Il faut dire qu’entre le lieu assez majestueux et la qualité des tirages (ceux à l’accueil sont presque plus impressionnants qu’en salle) ; le noir et blanc et la qualité sémiologique des photos y sont sublimés. « Nous avons dépassé les 80.000 visiteurs, ce qui est beaucoup et nous atteindrons sans doute la barre des 100.000 d’ici la fermeture définitive », conclut le responsable des expositions. 

Musée de l'Homme - 17 place du Trocadéro - 75016 Paris -  Ouvert tous les jours sauf le mardi - De 7 à 10 euros

Laisser une réponse