Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam au Brésil : des pédiatres choqués par les drag-queens d'un dessin animé - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Une des héroïnes de "Super Drags" (Capture écran Youtube)

Ça fait du ramdam au Brésil : des pédiatres choqués par les drag-queens d'un dessin animé

Les pédiatres brésiliens piquent une crise contre Netflix. Le 16 juillet dernier, la Société brésilienne de pédiatrie (SBP) a publié un communiqué demandant l’arrêt de la production de Super Drags, un dessin animé que la plateforme de streaming doit lancer dans le courant du second semestre 2018, et dont on ne connaît pour l'instant que la bande-annonce ci-dessous.

Pour la SBP, Super Drags, dont les trois héroïnes sont des drag-queens, n’est pas adapté à un public infantile. « La SBP respecte la diversité et défend la liberté d'expression et artistique dans le pays, mais met en garde contre les risques d'utiliser un langage enfantin pour discuter de sujets propres au monde des adultes », peut-on lire dans le communiqué.

Cette prise de position de la SBP intervient après une levée de bouclier de certains internautes sur les réseaux sociaux. Après l’annonce du lancement de Super Drags fin mai, des messages alertant sur l’arrivée d’un « dessin animé gay pour les enfants » ont circulé, au Brésil et ailleurs, notamment sur Facebook :

DESENHO ANIMADO GAY P CRIAÑÇAS! CUIDADO!Gente, preparem-se para isso aqui 👇Vejam a astúcia do adversário p atacar as...

Gepostet von Jurandi Júnior am Samstag, 14. Juli 2018

« Rêver d'un monde où les gays peuvent terrasser les méchants, pas l'inverse »

Le hic, c’est que Super Drags, dont le lancement a été annoncé fin mai, n’est de toute façon pas destiné au jeune public. Ce premier dessin animé original créé par Netflix au Brésil est le fruit de l’imagination du studio Combo, basé à Rio de Janeiro. Comme le rapporte O Globo, les 5 épisodes de Super Drags racontent les aventures de Patrick, Donny et Ramon, qui travaillent dans un grand magasin le jour et deviennent Lemon Chiffon, Safira Cian et Scarlet Carmesim la nuit. Trois super drag-queens appelées à sauver le monde en affrontant un méchant à chaque épisode. Dans un communiqué envoyé notamment à UOL, Netflix a donc rappelé que Super Drags est une série destinée à un public adulte et ne sera pas disponible sur Netflix Kids, la plateforme réservée au jeune public.

En mai dernier, le producteur exécutif du dessin animé, Marcelo Pereira, avait exprimé sa satisfaction de pouvoir proposer « l'animation brésilienne et principalement la représentation LGBTQ aux 190 pays qui ont accès aux services » de Netflix » et « rêver d'un monde où les gays peuvent terrasser les méchants, pas l'inverse », comme le rapporte Nexojornal.com.br.

Les drags-queens, modèles à suivre « inquiétants »

Des arguments qui n’ont pas fait mouche du côté des pédiatres de la SBP. Interviewée par O Globo, Liubiana Arantes de Araújo, présidente du Département scientifique de développement et de comportement de la SBP, a déclaré « que la critique ne portait pas sur l'existence d'une série sur les drag queens, mais sur le fait que des drag-queens soit dans la position de super-héroïnes et représentées dans un dessin animé. » Et d’ajouter : « L'enfant a tendance à voir le super-héros comme un modèle à suivre. C'est inquiétant quand vous mettez des drag-queens dans cette position. »

Pour les nombreux internautes qui ont défendu la série sur les réseaux sociaux, les sujets d’inquiétude sont à trouver ailleurs, comme le souligne notamment @plummacorecha sur Twitter :

« La situation est hors de contrôle lorsque l'ignorance est telle qu'elle ne connaît pas l'univers des dessins animés pour le public adulte. Et je ne fais pas référence au porno, avant que vous y pensiez. »

Il est vrai que Netflix propose déjà dans son catalogue de nombreux séries d'animation pour adultes. On pense à BoJack Horseman, Rick et Morty et Big Mouth. Ou à F is for family, qui retrace les aventures de la famille Murphy dans les années 1970, « une époque où l'on pouvait gifler ses enfants, fumer dans les endroits publics et porter une arme à l'aéroport ». A côté, Super Drags est parti pour être une comédie un peu coincée...

Laisser une réponse