Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam : le Brésil se paye l'Argentine en adaptant « Bella Ciao » en « Messi Ciao » - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
(Agência Brasil)

Ça fait du ramdam : le Brésil se paye l'Argentine en adaptant « Bella Ciao » en « Messi Ciao »

La rude défaite de l'Argentine 3 à 0 face à la Croatie jeudi 21 juin a éveillé l'inspiration des Brésiliens, particulièrement réjouis de ce début de Coupe du monde catastrophique pour l'Albiceleste, qui au bout de deux matchs n'a obtenu qu'un point. Les supporters brésiliens ont ainsi adapté l'inévitable Bella Ciao, chant de révolte italien remis à la mode par la série La Casa de papel et qui avait déjà gagné son détournement brésilien à la sauce funk. Désormais intitulé Messi Tchau, il s'en prend principalement à l'attaquant argentin, dont les prestations sont bien fades depuis le début de la compétition.

Du côté des paroles, les Brésiliens ont visé le simple et efficace : « O Di María, o Mascherano, o Messi, tchau ; Messi, tchau ; Messi, tchau, tchau, tchau. E o argentino está chorando, porque esta Copa eu vou ganhar... ». Soit si l'on traduit en français : « Di Maria, Mascherano, Messi, ciao ; Messi ciao ; Messi, ciao, ciao, ciao. Et l'Argentin pleure, parce que cette Coupe je vais la gagner... ». La chanson a su gagner la faveur des internautes. Et l'air, très largement partagé sur les réseaux sociaux, est en passe de devenir le tube de la compétition.

On peut voir dans cette moquerie une réponse, quatre ans plus tard, à la provocation des supporters argentins vis-a-vis du Brésil, leur éternel rival. Les Argentins avaient frappé fort lors de la Coupe du monde de 2014 en venant chatouiller les Brésiliens sur leurs propres terres avec le fameux Brasil decime que se siente (Brésil, dis-moi comment tu te sens), devenu hymne non officiel du Mondial. Ils y rappelaient notamment leur victoire face à la Seleção lors du Mondial de 1990 en Italie et affirmaient que « Maradona est plus fort que Pelé ».

Si l'Albiceleste, avait alors atteint la finale - remportée cependant par l'Allemagne, le climat russe semble lui être largement moins favorable. En mauvaise posture après un nul concédé à l'Islande (1-1) et la défaite face à la Croatie, l'Argentine pourrait bien être renvoyée chez elle avant les huitièmes de final, avec pour seule consolation une coupe en carton. Et les Brésiliens tiendraient alors leur revanche. Verdict cet après-midi, 15h heure brésilienne, face au Nigéria.

Laisser une réponse