Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam : les Brésiliens révoltés par la mort d’un chien dans un magasin Carrefour - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Le chien mort au Carrefour d'Osasco (Isabela Marcelino/Facebook)

Ça fait du ramdam : les Brésiliens révoltés par la mort d’un chien dans un magasin Carrefour

Alors que Carrefour vient d’annoncer un investissement de 1,8 milliard de reais au Brésil l’an prochain, la chaîne française de supermarchés est aux prises avec une affaire de maltraitance animale qui a provoqué la colère des internautes brésiliens. En cause, la mort d’un chien abandonné dans son magasin d’Osasco, dans la banlieue de São Paulo.

Dans un communiqué diffusé lundi, Carrefour a indiqué que le chien circulait depuis quelques jours sur le parking du magasin. La fourrière, déjà appelée à plusieurs reprises, a fini par intervenir vendredi matin après qu’un vigile a empêché l’animal d’entrer dans le magasin. C’est à ce moment-là qu’il aurait été blessé et se serait évanoui au moment de sa capture par les fonctionnaires de la fourrière, selon le groupe.

Une enquête ouverte

De son côté, la mairie d’Osasco a précisé que ses agents avaient recueilli l’animal qui souffrait de saignements intenses et qu’il serait mort alors qu’il était pris en charge dans les locaux de la fourrière pour soigner ses blessures.

Carrefour, qui dit rejeter tout type de maltraitance animale et a informé de la suspension du vigile incriminé, employé d’un sous-traitant chargé de la sécurité du magasin, a affirmé collaborer avec les autorités dans cette affaire. En effet, l’organe public de protection des animaux de l’Etat de São Paulo a été saisi et une enquête de la police civile a été ouverte.

Une version officielle contestée

Problème, la version de Carrefour et de la mairie d’Osasco est entièrement contestée par l’ONG Cao Leal ainsi qu’une internaute, Isabela Marcelino, qui aurait révélé les faits. Celles-ci racontent que le chien avait été abandonné dans le supermarché quelques jours plus tôt et que des employés s’occupaient alors de lui, lui donnant à boire et à manger.

Le supermarché allant faire l’objet d’une visite de responsables du groupe, son directeur aurait demandé au vigile de se débarrasser du chien. L’animal aurait été envenimé avant d’être battu. « Le chien a été recueilli en vie et ensanglanté par un riverain. Il a été emmené dans une clinique vétérinaire, mais il a succombé à ses blessures », a précisé l’ONG, interrogée par G1.

Emotion et colère sur les réseaux sociaux

Accompagné de photos, le récit d’Isabela Marcelino, posté dès vendredi sur Facebook et partagé plus de 23.000 fois, diverge quelque peu. Selon elle, la fourrière serait bien venue recueillir le chien, mais aurait voulu faire croire que l’animal avait été renversé par une voiture pour expliquer ses blessures et cacher, selon elle, la vérité.


En attendant que les faits soient vérifiés par les autorités, l’émotion se mêle à la colère sur les réseaux sociaux brésiliens. Une vague de protestation s’est abattue sur les comptes Facebook, Twitter et Instagram de Carrefour, avec de nombreux appels au boycott de la chaîne, parfois même en français.


Dès le lendemain des faits, des habitants manifestaient dans le supermarché d'Osasco, le tout filmé en direct sur Facebook :

Une onde de choc qui a également atteint plusieurs célébrités brésiliennes qui ont apporté leur voix à celle des internautes furieux, telle la comédienne Tata Werneck, qui appelle Carrefour à agir en faveur des animaux abandonnés :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Como vcs devem estar acompanhando pelas notícias, um cachorro foi espancado e morto por um funcionário dentro do @carrefourbrasil. Quando vamos entrar na página e reclamar, eles enviam respostas prontas, copiadas e coladas , dizendo que repudiam esse ato. SE REPUDIAM mesmo, sugiro que agora aproveitem essa “chance” (não sei que palavra usar aqui) para assumirem uma responsabilidade pelo ato dentro de suas empresas. Se estão tão chocados quando nos, aproveitem essa crueldade para fazerem a diferença. Comecem a ajudar ONGs que cuidam de animais abandonados. Comecem a doar alimentos para cuidar desses bichos. Parem de dar respostas prontas e sejam “humanos” pelo menos agora. Eu fico imaginando que esse cachorro poderia estar na minha casa cuidado com Todo amor , como o Nino (que teve a perna arrancada) ou a Penélope (que cegaram) ou como meus 13 gatos de rua. Existem MUITAS pessoas cuidando de animais abandonados. Mas ainda sim são muitos que precisam. E aí @carrefourbrasil ? O que vão fazer? E nós? Vamos fazer algo juntos?

Une publication partagée par Tata Werneck (@tatawerneck) le


Les pétitions en ligne ont également fleuri dont une réclamant l'interpellation du vigile qui aurait provoqué la mort du chien. A l'heure où nous écrivons ces lignes, elle avait déjà été signée par près de 650.000 personnes. La maltraitance animale est punie au Brésil de trois mois à un an de prison ainsi que d’une amende.

Laisser une réponse