Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam : Pâques 2018 laisse le Brésil tout chocolat - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
(Flickr/M. Kooiman)

Ça fait du ramdam : Pâques 2018 laisse le Brésil tout chocolat

Les lapins de Pâques n’ont pas apporté que des chocolats cette année au Brésil. Ils ont aussi livré une cargaison d’informations qui ont fait sourire ou réagir les réseaux sociaux. Tour d’horizon de ce Pâques 2.0.

Ces œufs qui coûtent autant que 30 kg de riz

Au Brésil, la semaine sainte est depuis quelques temps déjà une poule aux œufs d’or pour les marchands du Temple, et le prix élevé des œufs en chocolat vendus à cette époque de l’année est la cible de mèmes et critiques. Sur Twitter, @mokirea ironise ainsi avec un canulard sur « quatre suspects d’avoir acheté des œufs en chocolat en sachant que les barres chocolatées sont moins chères ».

Le comique et youtubeur João Valio est allé plus loin dans la dérision : dans une vidéo publiée une dizaine de jours avant Pâques sur son compte Instagram, il relevait ainsi que pour le prix d’un œuf acheté dans un supermarché, on pouvait acquérir 10 boîtes de chocolat de la même marque, 30 kg de riz, 9 pots de Nutella, 48 canettes de bière, 17 paquets de préservatifs ou 150 couches-culottes. Une démonstration par l’absurde qui a été vue et partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Duque de Caxias et la politique de la carotte

Si les œufs en chocolat sont si chers, autant offrir aux enfants des carottes. On aura tous compris le lien avec les lapins de Pâques, mais cette initiative de la municipalité de Duque de Caxias, dans la région métropolitaine de Rio de Janeiro, a conduit le maire Washington Reis à se faire sonner les cloches. La distribution aux 80.000 élèves des écoles publiques d’un kit « Pâques avec une alimentation saine » aurait été faite sans que l’édile soit au au courant. Et surtout pour écouler un stocks de carottes crues achetées en trop grande quantité par la ville, selon Veja. L’information a en tout cas fait bondir plus d’un internaute. A commencer par certains parents d'élèves de Duque de Caxias. Sur Facebook, Wellington Marinho s'adresse ainsi à son maire pour le remercier de sa générosité : « Avec les carottes est venue une recette, il manque juste le reste des ingrédients, s'il vous plaît envoyer via Sedex parce que j'ai besoin de finir le gâteau! »

Senhor prefeito desde já agradeço generosidade da sua pessoa por presentear meus filhos com cenouras homenageando a...

Gepostet von Wellington Marinho am Dienstag, 27. März 2018

Le maire Washington Reis a depuis demandé des excuses à ses concitoyens, mais sur les réseaux sociaux, le mal est fait. Car comme l’explique @Kxdv sur Twitter, « j’ai été indigné par cette affaire de carottes à Duque de Caxias mais qu’est-ce que j’ai ri ».

Jésus Christ sauvé par un motard

Vendredi 30 mars, la ville de de Nova Hartz, dans le Rio Grande do Sul, organisait une représentation de la passion du Christ. Un grand classique à cette époque de l’année jusqu’au moment où un soldat romain s’approche de Jésus crucifié pour lui donner des coups de lance au son de Carmina Burana. A la surprise de l’assistance, un homme surgit alors sur scène donne un coup de casque de moto sur la nuque du soldat romain. Estadão rapporte que l’agresseur a échangé des coups de poing avec un autre acteur et que, selon son frère, il souffrirait d'épisodes psychotiques.

Là encore, les commentaires ont fusé sur les réseaux sociaux, à l’image de @naotefresqueia, qui relève le caractère saugrenu de la situation. « Vendredi dernier, un nouveau chapitre dans la vie de Jésus, avant qu'il ne meure et ne monte au ciel, même s'il savait qu'il se relèverait le troisième jour, un motard apparaît dans la foule et sauve notre roi. »

Laisser une réponse