Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Comprendre le Brésil en un mot : c’est quoi le Fisiologismo/Physiologisme ? - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Des élus du PMDB (Agência Brasil)

Comprendre le Brésil en un mot : c’est quoi le Fisiologismo/Physiologisme ?

Ancien cadre dirigeant d’une grande entreprise française au Brésil, Christian Pouillaude a vécu, travaillé, voyagé au Brésil depuis plus de 40 ans. Passionné de musique brésilienne (au point de collaborer avec Radio Latina) et de tout ce qui touche à son pays d’adoption, il vit aujourd’hui dans la ville de son épouse, Rio de Janeiro, et collabore avec Bom Dia Brésil à travers une chronique mensuelle intitulée Palabres. Palabres, car on ne peut pas comprendre le Brésil sans saisir toutes les nuances de certains mots du vocabulaire brésilien. Palabres, car ce sont des mots qui prêtent à la réflexion et à la discussion. Le premier volet de cette chronique se penche sur le fisiologismo/physiologisme. Vous pouvez la découvrir en version podcast ou simplement la lire ci-dessous.

Au Brésil, c’est un terme de la vie politique : c’est la pratique par laquelle les décisions politiques se prennent en échange de faveurs, quelles qu’elles soient et quels qu’en soient les bénéficiaires : des personnes ou des partis. Je vote pour toi : qu’est-ce que tu me donnes en échange ? Vous avez le choix : de l’argent (de préférence en liquide), des crédits budgétaires, des avantages matériels (voyages ou autres), des postes de responsabilité pour les amis et les obligés, une modification de loi, un renvoi d’ascenseur politique…

Tout est négociable

Dans la politique brésilienne, tout est négociable, tout se négocie. Bref, on est tout proche de la grande famille de la corruption. A la différence près que ce physiologisme (généralement légal) est assumé le plus sereinement du monde. Le PMDB, le premier parti du Brésil depuis plus de 30 ans (et le parti de Michel Temer, qui en fut longtemps le Président), s’affiche clairement et ouvertement « physiologiste ».

Les journalistes français cherchent vainement à le classer dans leurs catégories habituelles : est-il un parti centriste ? ou populiste ou quoi, alors ? Ils perdent leur temps ! Oubliez les idéologies qui ne comptent guère dans ce cas : le PMDB est avant tout un parti physiologiste. Il en a d’ailleurs donné un grand festival ces derniers mois pour sauver la peau politique du Président (en délicatesse avec la Justice) ; les députés, fazendeiros en particulier, en ont bien profité ! Mais que voulez-vous : dans la jungle qu’est la politique brésilienne, on n’a pas rien sans rien ! Il faut toujours donner pour recevoir.

L’étude des choses naturelles

Le plus curieux est sans doute est l’origine du mot. Le physiologisme, à l’origine, vient de « l’étude des choses naturelles » : il insiste par exemple sur « la réalité de la nature humaine ». Ciel ! C’est bien ça : l’homme naît naturellement sensible aux petits avantages sympathiques, aux faveurs, à l’argent, à la corruption ! Triste vision de l’humanité ou alors serait-elle juste réservée aux hommes politiques brésiliens ?

On doit préciser qu’il existe un autre terme au Brésil pour désigner exactement la même chose : c’est le toma-lá-dá-cá (prends ici, donne là !). C’est moins savant, moins chic, moins scientifique ; c’est plus imagé, plus direct, plus populaire. Mais là, on comprend bien tout de suite ce dont il s’agit : un simple échange de services et de bons procédés entre amis !

Laisser une réponse