Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Dette publique, aviation, tarif des médicaments : trois chiffres, trois infos - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
(DR)

Dette publique, aviation, tarif des médicaments : trois chiffres, trois infos

A Bom Dia Brésil, on aime les chiffres. Voici ceux qui ont retenu notre attention cette semaine.

3.873 milliards En reais, c’est l’encours de la dette du Brésil atteint en février selon le Trésor public brésilien, résultat divulgué par la presse brésilienne cette semaine. La dette publique brésilienne qui était de 3.808 milliards de reais en janvier a augmenté de 1,71 % en un mois. Cette hausse serait due à l’émission nette de titres de dettes à hauteur de 36,04 milliards de reais et à l’approbation des taux d’intérêts positifs. Les possesseurs (acteurs privés tels que les banques et autres acteurs privés) de la dette publique ont ainsi vu leurs parts de la dette publique augmenter mécaniquement par le biais de l'augmentation du taux d'intérêt de celle-ci. Ce qui défavorise en revanche l’Etat dont la dette auprès d’eux se trouve plus importante, atteignant un montant de 29,48 milliards de reais le mois dernier. Selon le Trésor public brésilien, la dette publique du pays pourrait atteindre 4,3 milliards de reais d’ici la fin de l’année. 

Un avion de la compagnie brésilienne Gol (André Gustavo Stumpf/Flickr)

100 % C’est le pourcentage de capitaux étrangers désormais autorisés dans les compagnies aériennes brésiliennes. Le projet de loi visant à accroître leur participation a été approuvé mardi 26 mars par la Chambre des Députés, selon le site d’information g1.com. Le Code aéronautique brésilien établissait avant ce vote un seuil de capitaux étrangers dans les compagnies aériennes de 49 %. La seule limite désormais imposée par la loi est que les entreprises souhaitant investir dans les compagnies aériennes brésiliennes aient leur siège et leur administration dans le pays et respectent la législation brésilienne en la matière. Selon le ministre de l’Infrastructure, Tarcisio Freitas, déjà deux compagnies étrangères - qu’il n’a cependant pas nommées - sont prêtes à se positionner et n’attendent que les sécurités judiciaires promises pour investir. Il estime qu’avec cette nouvelle possibilité, il y aura plus de concurrence sur le marché aérien brésilien, ce qui contribuera, a-t-il expliqué, à réduire le prix des billets d’avion.

(Luis Antonio/Flickr)

+4,33 % C’est le pourcentage d’augmentation de tarif que pourraient subir l’ensemble des médicaments vendus au Brésil à partir de dimanche 31 mars, selon UOL. En effet, le réajustement annuel établi par le CMED (l’organe de réglementation du marché pharmaceutique) a été supérieur à l’inflation de 2018, qui est de l’ordre de 3,75 %. L’augmentation du prix des médicaments ne sera cependant pas forcément perceptible tout de suite par les consommateurs, puisqu’elle ne sera pas appliquée immédiatement, c’est plus un objectif à atteindre au cours des mois à venir. Les principaux experts recommandent tout de même de comparer les prix et les marques pour ne pas se retrouver lésé, rappelant que la loi du marché reste toujours le principal facteur de régulation des prix, même sur le marché pharmaceutique. 

Laisser une réponse