Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Marta, Ronaldinho, Complexo do Alemão : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Marta, le 16 août 2016 au Maracana de Rio (Fernando Frazão/Agência Brasil)

Marta, Ronaldinho, Complexo do Alemão : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Marta nommée ambassadrice de l'ONU

La plus célèbre joueuse brésilienne de football a été nommée jeudi dernier par l'ONU ambassadrice de bonne volonté pour les femmes et les filles dans le sport. Marta se dévouera pour soutenir notamment l'égalité des genres et aider les femmes à lutter contre les stéréotypes et dépasser leurs limites afin de poursuivre leurs rêves, en particulier dans le sport. « Je suis totalement engagée à travailler avec l'ONU Femmes pour faire en sorte que les femmes et les filles du monde entier aient les mêmes chances que les hommes et les garçons de réaliser leur potentiel. Je sais, d'après mon expérience de vie, que le sport est un outil fantastique pour l'autonomisation », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « Marta est un modèle exceptionnel pour les femmes et les filles du monde entier. Son expérience de vie raconte une histoire puissante de ce qui peut être accompli avec détermination, talent et courage », a indiqué pour sa part Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive de l'ONU Femmes. Considérée comme la meilleure joueuse de tous le temps, Marta, 32 ans, est toujours en activité aux Etats-Unis, jouant pour le club d'Orlando Pride, ainsi qu'en sélection brésilienne.

Ronaldinho sur le terrain de la finale du Mondial 2018

Le Brésil avait au moins un représentant dimanche après-midi lors de la finale de la Coupe du monde de football à Moscou, en Russie. Il s'agissait de l'incontournable Ronaldinho qui, dans une séquence improbable, a fait profiter le public de ses talents de joueur de djembé lors de la chanson traditionnelle russe Kalinka durant la cérémonie de clôture de la compétition, juste avant le match entre la France et la Croatie, remporté 4-2 par les Bleus.

Cinq morts au Complexo do Alemão à Rio

Une fusillade a éclaté dimanche matin au Complexo do Alemão, à Rio, faisant cinq morts, a rapporté Agência Brasil. Les cinq victimes auraient attaqué une patrouille de l'Unité de police pacificatrice de la communauté de la zone nord qui a répondu et mortellement blessé ses assaillants, tous décédés lors de leur transfert à l'hôpital. Ils détenaient sur eux plusieurs armes et une grenade.

La Chambre des députés brésilienne (Fabio Rodrigues Pozzebom/Agência Brasil)

Majoritaires à voter, les Brésiliennes sont sous-représentées politiquement

Plus de 77 millions de Brésiliennes, soit 52 % de l'électorat du pays, votent, mais la Chambre des députés n'accueille que 10 % de femmes - 45, contre 468 hommes, selon des chiffres du Tribunal supérieur électoral (TSE) cités par le Jornal do Brasil. Le Brésil fait ainsi partie des pires pays au monde en termes de représentativité féminine en politique : en 152e position sur 193, pire élève de l'Amérique latine. Le quotidien rappelle qu'au sein de la réforme politique en cours, seule une mesure instaurant un taux de représentativité féminine minimum au sein du pouvoir législatif n'a pas été votée, bloquée depuis octobre dernier. Dernièrement, la seule nouveauté imposée offrant un peu plus de représentativité est l'obligation prononcée par la Cour suprême qu'un minimum de 30 % des financements de campagnes soient utilisés pour promouvoir des candidatures féminines aux différentes élections. Selon une enquête d'opinion, si Lula (PT) n'est pas candidat, Marina Silva (Rede) est en tête des intentions de vote chez les femmes (17 %), devant Jair Bolsonaro (PSL - 12 %), score largement inversé chez les hommes - 12 % pour Marina Silva, 26 % pour Jair Bolsonaro.

Un criminel brésilien arrêté en Allemagne pour un meurtre commis en 1987 au Brésil

Plus de trente ans après son meurtre, Marcelo Bauer a finalement commencé à purger une peine de quatorze ans de prison en Allemagne. En 1987 dans le District fédéral, ce Brésilien avait tué son ex-petite amie de 19 ans de 19 coups de couteau et d'une balle dans la tête, rappelle Agência Brasil. Il s'était enfui immédiatement du Brésil grâce à l'aide de son père, qui travaillait pour le renseignement de la police militaire. Il n'avait été retrouvé que 13 ans plus tard par Interpol, à Aarhus (Danemark), en possession de faux papiers. Mais Marcelo Bauer avait réussi à obtenir la nationalité allemande en 2002 et à y résider. Ce n'est qu'en 2012 qu'il a été condamné par la justice brésilienne pour son crime à 18 ans de prison (peine réduite à 14 ans après appel). Néanmoins, la justice allemande a toujours refusé de l'extrader et a fini par l'interpeller en avril dernier pour qu'il purge sa peine en Allemagne. L'information n'est connue que depuis ces derniers jours.

Laisser une réponse