Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Mortalité à l’hôpital, Inhotim qui cède des oeuvres, Kombi à l’amende : trois chiffres, trois infos - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Le musée d'Inhotim. (Sam Shiraishi/Flickr )

Mortalité à l’hôpital, Inhotim qui cède des oeuvres, Kombi à l’amende : trois chiffres, trois infos

À Bom Dia Brésil, on aime les chiffres. Voici ceux qui ont retenu notre attention cette semaine.

Dans un hôpital de Brasília. (Tony Winston/Agência Brasília)

829 C’est le nombre de Brésiliens qui meurent chaque jour à la suite de situations qui auraient pu être évitées à l’hôpital, soit presque 3 décès toutes les 5 minutes, selon une enquête de l’Institut d’études de santé supplémentaire (IESS). D'après Agência Brasil , en 2016, 302.610 personnes sont décédées dans des hôpitaux publics et privés à la suite de défaillances hospitalières telles que les erreurs de dosage dans les médicaments, la mauvaise utilisation de certains équipements et les infections nosocomiales. Les catégories de patients les plus touchées sont les nourrissons de moins de 28 jours et les personnes âgées de plus de 60 ans.

500 En millions de reais, c’est la dette accumulée par Bernardo Paz, le créateur du célèbre musée d’art contemporain en plein air d’Inhotim. Cette dette, contractée auprès de l’État du Minas Gerais, est liée aux anciennes activités minières et sidérurgiques de l’entrepreneur, qui a eu l’idée d’utiliser certaines des œuvres exposées dans son musée pour la solder. Le patrimoine du musée d’Inhotim est estimé à 1,5 milliard de dollars, et Bernardo Paz a dressé une liste des oeuvres qu’il est prêt à céder, et dont la valeur s’élèverait à 190 millions de dollars, selon Valor Econômico. Le gouvernement du Minas Gerais a pour sa part déclaré qu’il ne les revendrait pas et qu’elles resteraient exposées au musée d’Inhotim.

Un Kombi VW. (Aidan Wakely-Mulroney/Flickr/Devolução)

25,8 En millions de reais, c’est le montant total des amendes accumulées par un Kombi Volkswagen qui a été saisi par la police militaire à São Paulo mercredi 22 novembre. Istoe rapporte notamment que selon le Detran, ce Kombi a été fabriqué en 2008, et son ou ses conducteur(s) ont récolté pas moins de 2.278 infractions municipales et étatiques. Des prunes qui ont principalement pour origine des excès de vitesse et l’absence d'indication du conducteur qui a commis les irrégularités, ce qui aurait dû être fait par la personne morale qui est responsable du véhicule. Le Kombi devrait être vendu aux enchères pour solder une (infime) partie des amendes qui doivent être acquittées.

Laisser une réponse