Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Salaire minimum, Loto, Nouvel An, Rio Grande do Norte... : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Leonardo Augusto Matsuda / Flickr

Salaire minimum, Loto, Nouvel An, Rio Grande do Norte... : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end prolongé du Nouvel An ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Le nouveau salaire minimum entre en vigueur

Real / Moeda Nacional

Comme tous les 1er janvier au Brésil, le salaire minimum augmente un petit peu. Cette année, il gagne 17 reais et passe ainsi à 954 reais. C'est 11 reais de moins que l'envisageait au départ le gouvernement et la plus faible hausse en 24 ans, selon Agência Brasil. Pour Henrique Meirelles, le ministre brésilien des Finances, cette augmentation moins généreuse que prévu n'est pas un choix politique, mais le résultat des calculs indiqués par la loi (ils prennent notamment en compte les variations de l'inflation et du PIB). Près de 45 millions de Brésiliens sont payés au salaire minimum.

 

17 gagnants pour le Loto du Nouvel An

Wilson Dias / Agência Brasil

Au Brésil, la loterie nationale s'appelle « Mega-Sena » et pour son tirage spécial du Nouvel An a atteint des records avec une cagnotte de 306,7 millions de reais à remporter. Dix-sept Brésiliens de différents Etats du Brésil (Bahia, São Paulo, Rio de Janeiro, Minas Gerais, Parana, Para, Santa Catarina) ont trouvé les six bons numéros et vont ainsi recevoir chacun près de 18 millions de reais, selon Agência Brasil. Pour gagner un prix à la loterie brésilienne, il faut deviner au moins quatre numéros corrects.

2,4 millions de personnes à Copacabana, 1,7 million sur l'avenida Paulista pour le Réveillon

Alexandre Macieira / Riotur

Près de 2,4 millions de personnes, dont 910 000 touristes, ont envahi dimanche soir la plage de Copacabana pour assister aux traditionnels feux d'artifice du Réveillon, selon Agência Brasil. C'est un peu moins que les 3 millions attendus par la mairie de Rio. Cette année, les 25 tonnes de feux d'artifice ont été lancées durant 17 minutes et la plage a accueilli dans la foulée un concert de la désormais superstar brésilienne Anitta, qui a notamment enflammé le public avec son dernier tube, Vai Malandra. Lundi matin, près de 3 000 garis (employés de la propreté publique de Rio) étaient sur le pont pour nettoyer la plage sur laquelle ils ont ramassé plus de 285 tonnes de déchets, soit cinq tonnes de moins que l'an passé. A São Paulo, l'avenida Paulista a quant à elle accueilli près de 1,7 million de personnes pour le passage à 2018. Le show d'après-minuit était assuré par Claudia Leitte.

L'ordre restauré dans le Rio Grande do Norte

Le ministre de la Défense, Raul Jungmann (Antônio Crua / Agência Brasil)

Le ministre brésilien de la Défense, Raul Jungmann, a déclaré lundi que l'ordre avait été rétabli dans le Rio Grande do Norte, en proie à une flambée de violences depuis la grève des forces de l'ordre le 19 décembre, a rapporté Agência Brasil. Le gouvernement a envoyé l'armée dans l'Etat qui a décompté 94 morts violentes depuis le début de l'arrêt de travail des policiers et pompiers en raison de mauvaises conditions de travail et de salaires non payés. Raul Jungmann les a appelés à reprendre le travail, rappelant que le maintien des forces armées sur le terrain n'est pas permis de manière illimitée par la Constitution brésilienne et invoquant également son coût élevé.

Tempête autour d'un viaduc à São Paulo

Le nouveau viaduc reliant l'autoroute de M'Boi Mirim à l'avenida Luiz Gushiken, à São Paulo, portera bien le nom de Dona Marisa Letícia, l'épouse de Lula décédée en février dernier, mais son inauguration officielle, prévue mercredi, n'aura pas lieu, selon le Jornal do Brasil. Le maire de la ville, João Doria, a en effet annulé l'événement, un « hommage injuste » selon lui, et en a profité pour l'ouvrir à la circulation dès ce mardi. Son nom avait été approuvé par le Conseil municipal de São Paulo début décembre après une proposition d'un élu du Parti des travailleurs, mais le viaduc pourrait se voir débaptisé, une demande d'annulation ayant déjà été envoyée à la même chambre par un autre élu.

Des jumeaux du Nouvel An naissent chacun une année différente

Samuel est né en 2017 et Sara en 2018. Pour quelques minutes d'écart, les jumeaux de Michele Ferreira Maciel Ribeiro, 28 ans, ont vu le jour lors d'une année différente à Curitiba (Parana), a rapporté G1. Le garçon est né à 23h44 et la fille à 0h06 dans la nuit de dimanche à lundi. La maman, qui a déjà une fille de 4 ans, se porte bien.

Laisser une réponse