Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Bolsonaro, Palmeiras, Pezão, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Jair Bolsonaro a fêté le titre de Palmeiras dimanche 2 décembre (SE Palmeiras)

Bolsonaro, Palmeiras, Pezão, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Jair Bolsonaro se déclare pour l’environnement et contre les amendes

Le 1er décembre à Resende (Agência Brasil)

Samedi 1er décembre, le président élu brésilien a déclaré qu'il était un défenseur de l'environnement, mais qu'il n'admettra plus que l'Institut brésilien de l'environnement (Ibama) « distribue des amendes à tort et à travers ».

Alors qu’il participait à Resende (RJ) à une cérémonie de remise des diplômes aux aspirants officiers de l'Académie militaire Agulhas Negras (Aman), Jair Bolsonaro a déclaré qu'il avait lui-même reçu une amende de 10.000 reais. « Je vais payer cette amende, mais je suis une preuve vivante du mépris, de la partialité et du travail médiocre de certains inspecteurs de l’Ibama et de l'ICMBio (Institut Chico Mendes de conservation de la biodiversité) », a-t-il déclaré, alors qu’il n’a pas encore choisi son futur ministre de l'Environnement.

Jair Bolsonaro a également critiqué la façon dont les Européens défendent l'environnement et les indigènes, et une politique indigène et environnementale « totalement erronée » qui est selon lui une des raisons pour lesquelles l’économie brésilienne « patine ».

« Je crois en la science, point final. Mais qu'a fait l'Europe pour entretenir ses forêts ? Et ils veulent donner des conseils ici ? », a-t-il lancé. « Chaque fois qu'un gouvernement passé était en déplacement hors du Brésil, il subissait des pressions passives et serviles en faveur de la démarcation des terres autochtones. Je veux le bien-être de l'Indien. Je veux l'intégrer dans la société. Notre projet est de le rendre égal à nous. Ils ont les mêmes besoins. Ils veulent un médecin, un dentiste, la télévision, Internet », a ajouté le futur président, cité par Agência Brasil.

... et fête le titre de Palmeiras

Le président élu était à São Paulo dimanche 2 décembre pour assister à la dernière journée du championnat brésilien dans le stade du champion, Palmeiras. Il a pu assister à une victoire 3-2 de l’équipe pauliste contre Vitória, et a participé, revêtu d’un maillot vert et blanc de Palmeiras, aux célébrations du 10e titre du club, un record pour un club brésilien. Jair Bolsonaro avait félicité Palmeiras pour ce 10e titre la semaine dernière via Twitter, et déclaré soutenir l’équipe pauliste. Selon G1, aux abords du stade de Palmeiras, des affiches pointait du doigt l’opportunisme du président-élu, que l’on a déjà vu arborer les couleurs de Botafogo, Vasco ou Flamengo.

Brasileirão : le Grêmio en Libertadores, Parana, Vitoria, Sport et América relégués

Lors de Grêmio-Corinthians (Grêmio FBPA)

Outre la victoire du champion Palmeiras 3-2 contre Vitoria (lire ci-dessus), la dernière journée du championnat brésilien a surtout été le théâtre d’une lutte intense pour ne pas descendre en division inférieure. Parana (qui a fait match nul 1-1 contre l’Internacional) et Vitoria étaient déjà assurés d’être relégués depuis plusieurs journées. Ils ont été rejoints par l’América mineiro (battu 1-0 par le Fluminense) et par le Sport Recife (vainqueur pour l’honneur 2-1 de Santos). Avec un nul 0-0 qui sentait beaucoup la peur de perdre, Ceará et Vasco terminent 15e et 16e, juste au-dessus de la zone de relégation. Dans le haut du classement, Flamengo, 2e, a fini en roue libre contre l’Atlético Paranaiense (défaite 2-1), et le Grêmio a accroché la 4e place derrière son voisin de l’Internacional (3e), grâce à une victoire 1-0 contre les Corinthians synonyme de qualification directe pour la Copa Libertadores. Autres résultats : Atlético Mineiro – Botafogo 1-0, Chapecoense – São Paulo 1-0, Bahia – Cruzeiro 0-0.

Des pièces accablantes pour Pezão, le gouverneur de Rio emprisonné

(Tânia Rêgo / Agência Brasil)

Le Tribunal supérieur de justice (TSJ) a levé, samedi 1er décembre, le secret qui entourait le mandat d’arrêt contre le gouverneur de Rio de Janeiro, Luiz Fernando Pezão. Pezão avait été arrêté jeudi 29 novembre dans le cadre de l'opération Boca de Lobo, un déploiement de Lava Jato. Parmi les pièces qui justifient le mandat d’arrêt, G1 relève 25 documents sur lesquels figurent le nom de Pezão et des noms de code qui le concernent, ainsi que des valeurs dépassant 2,2 millions de reais. Les médias brésiliens ont eu également accès à la transcription d'une conversation téléphonique dans laquelle Pezão a été enregistré alors qu’il tentait de venir en aide à Sergio Cabral, l’ancien gouverneur de Rio condamné pour corruption et incarcéré à la prison de Bangu 8.

Un avion de tourisme tombe sur deux maisons à São Paulo

Un avion de tourisme est tombé vendredi 30 novembre sur deux maisons proches de l’aéroport de Campo de Marte, au nord de São Paulo. Selon les autorités, deux personnes sont mortes dans l’accident : le pilote et le copilote de l'avion. Treize personnes ont par ailleurs été blessées, dont cinq résidents des maisons sur lesquelles le Cessna C-210 s’est écrasé. Six blessés ont dû être transférés à l'hôpital. Selon UOL, les autres blessés se trouvaient dans des voitures et un camion. Le Centre de recherche et de prévention des accidents aéronautiques (Cenipa) va rechercher les causes de l’accident.

Laisser une réponse