Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Ça fait du ramdam au Brésil : l’animateur de télévision Jô Soares se paye Jair Bolsonaro dans une lettre en français - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
L'animateur de télévision brésilien Jô Soares (Capture d'écran YouTube/Todo Seu)

Ça fait du ramdam au Brésil : l’animateur de télévision Jô Soares se paye Jair Bolsonaro dans une lettre en français

La future nomination d’Eduardo Bolsonaro par son père en tant qu’ambassadeur du Brésil aux Etats-Unis continue à faire couler beaucoup d’encre. C’est d’ailleurs par ce moyen, façon de parler, que l’icône de la télévision Jô Soares, le David Letterman brésilien, s’est fendu d’une lettre au président brésilien publiée lundi dans la Folha de S. Paulo. La particularité de cette missive ? Elle est écrite en français… enfin, à la manière d’un Brésilien qui tenterait de parler la langue de Molière.


Jô Soares, dont le premier désir de carrière était justement la diplomatie, explique ce choix des plus ironiques, tout comme le contenu de sa lettre, dès l’introduction : « Monsieur le president : come je sé que, etant troglodite, vous parlé multilangues, je comence em françois, langue de la diplomacie mondiale pour que ningán duvide : parabiéns ! Parabiéns ! parabiéns ! Quel idê genial de nomé votre fils Eduardô come ambassadeur ! »

« Un ambassadeur KFC »

L’animateur de télévision poursuit en commentant à sa manière le CV d’Eduardo Bolsonaro qui, selon ce dernier et son père, fait qu’il mérite le poste : « (…) lui, qui há dejá une graduation em hamburguér et talvois une pos-graduation em cheeseburguér ? Aussi, si nous avons deja um ex-president, FHC, pourquoi ne pas tenté aussi um ambassadeur KFC ? Après ça, il faut tenté une master degre em pipoque. »

Puis Jô Soares remue encore un peu plus le couteau dans la plaie en remémorant des chefs d’Etat autoritaires, tels que Rafael Trujillo (République dominicaine) et Napoléon Ier, qui avaient nommé des membres de leur famille à des postes importants. « Votre Majesté savé que Rafael Leonidas Trujillo Molina, quand a assumí le podê em 1930, a la Republica Dominicana, a nomé son filhô Ramfis, com a pene quatre ans de idé, coronel de salário y privilégios del Exército dominicano ? » écrit-il sur le premier.

Signé « Jô Soares, influencieur analogique »

Puis : « Bien avant, Napoleon, lembré dele ? Nomée irmains e parents come rois de la Holandá, roi de Náples (aquel da pizzá), roi de Espanhe e rois da Westphalie. (Je ne coné pas Westphalie mais pesquisé avec vos amis dans le Twitter pour savoir onde é que fique.) », pour évoquer le second.

L’ancien animateur du Programa do Jô, sur la Globo, signe : « Jô Soares, influencieur analogique / Em vérité : José Eugenio Soares, oficial da Ordem de Rio Branco (équivalent brésilien de la Légion d’Honneur, ndr) ».

Des réactions polarisées

Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été polarisées : les anti-Bolsonaro ont adoré tandis que les pro ont détesté. Ce sont d'ailleurs surtout ces derniers qui ont décidé de réagir eux aussi en français, à l'aide d'un langage fleuri :

Les défenseurs de Jô Soares, eux, se contentent d'images pour exprimer leur soutien :

« Viens, Jô, embrasse-moi ! »

Laisser une réponse