Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Doria et Witzel élus gouverneurs, Haddad vainqueur à Paris, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Wilson Witzel et João Doria (Facebook)

Doria et Witzel élus gouverneurs, Haddad vainqueur à Paris, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

João Doria élu gouverneur de l'Etat de São Paulo, Wilson Witzel à Rio de Janeiro

Outre la présidentielle, dont les résultats sont à découvrir en cliquant ici, les Brésiliens étaient également appelés à voter pour le second tour de l'élection des gouverneurs dans treize Etats ainsi que dans le District fédéral. Dans l'Etat de São Paulo, c'est l'ancien maire João Doria (PSDB), qui a été élu, avec 51,75 % des voix face à Marcio França (PSB), qui en a obtenu 48,25 %. Dans celui de Rio de Janeiro, c'est Wilson Witzel (PSC) qui a balayé l'ancien maire de Rio Eduardo Paes avec 59,87 % des votes contre 40,13 %. Voici les autres vainqueurs : Ibaneis Rocha (MDB) dans le District fédéral, Romeu Zema (Novo) dans le Minas Gerais, Eduardo Leite (PSDB) dans le Rio Grande do Sul, Comandante Moisés (PSL) à Santa Catarina, Reinaldo Azambuja (PSDB) dans le Mato Grosso do Sul, Wilson Lima (PSC) dans l'Amazonas, Fatima Bezerra (PT) dans le Rio Grande do Norte - la seule femme gouverneure -, Belivaldo (PSD) dans le Sergipe, Helder Barbalho (MDB) dans le Pará, Waldez (PDT) dans l'Amapá et enfin le Colonel Marcos Rocha (PSL) dans le Rondônia.

Fernando Haddad remporte la présidentielle... à Paris

Comme au premier tour, c’est la gauche qui l’a largement emporté chez les Brésiliens de France. Fernando Haddad (Parti des travailleurs), qui avait terminé derrière Ciro Gomes (Parti démocratique travailliste) au premier tour, a ainsi terminé devant Jair Bolsonaro (Parti social libéral) avec 69,45 % des voix contre 30,55 %, selon RFI Brasil. L’abstention a néanmoins été particulièrement forte en France, à 57,6 %, en raison notamment du fait que le seul bureau de vote de l’Hexagone se trouve à l’ambassade du Brésil à Paris.

Michel Temer félicite son successeur au Planalto

En bon républicain, le président du Brésil a appelé Jair Bolsonaro pour le féliciter de son élection. Pour rappel, la passation de pouvoir n’aura lieu que le 1er janvier à Brasilia. Mais les deux hommes devraient échanger au cours de ces deux prochains mois afin d’assurer la transition au Planalto.

« Je viens de féliciter le président élu Jair Bolsonaro pour la victoire historique conquise aujourd’hui. Maintenant que cette élection est terminée, il est l’heure que tous ensemble, unis, nous continuions à travailler pour le Brésil. »

Jair Bolsonaro félicité par Donald Trump, Emmanuel Macron et... Nicolas Maduro

Peu après son élection, Jair Bolsonaro a indiqué avoir reçu des appels de plusieurs dirigeants étrangers dont l’un de ceux avec qui il entendait se rapprocher une fois élu, Donald Trump. « Le président des Etats-Unis vient de nous appeler, nous souhaitant bonne chance et, bien entendu, cela a été un contact très amical », a-t-il déclaré durant une intervention sur les réseaux sociaux.

Bien plus sobre, Emmanuel Macron a adressé ses félicitations dans un communiqué diffusé ce lundi. « La France et le Brésil entretiennent un partenariat stratégique noué autour des valeurs communes de respect et de promotion des principes démocratiques », déclare le président français, s'attendant ainsi à ce que ces valeurs soient respectées dans la poursuite de la coopération franco-brésilienne et citant notamment les engagements de l'Accord de Paris sur le climat, que Jair Bolsonaro avait remis en question début septembre avant de faire machine arrière ces derniers jours.

Mais le nouveau président du Brésil a également été salué dès dimanche soir par son homologue du Venezuela, Nicolas Maduro, qui lui a adressé ses « sincères félicitations », l’exhortant à reprendre avec lui « le chemin des relations diplomatiques avec respect, harmonie, progrès et intégration régionale pour le bien-être de nos peuples ».

Plus de 4.000 urnes électroniques remplacées durant le scrutin

Une urne électronique au Brésil (Fernando Frazão/Agência Brasil)

Si le vote électronique fonctionne parfaitement bien au Brésil, son support ne répond pas toujours de manière optimale. C’est ainsi que le Tribunal supérieur électoral (TSE) a indiqué avoir dû remplacer 4.333 urnes défaillantes dans tout le Brésil dimanche, ce qui représente seulement 0,95% du total (454.493), selon G1. Certaines ont même dû être substituées par un vote « traditionnel » avec des bulletins en papier. Les Etats les plus touchés par des dysfonctionnements ont été ceux de São Paulo, Rio de Janeiro et du Minas Gerais.

Brasileirão : Palmeiras tient tête à Flamengo et reste leader

Lors du match Flamengo-Palmeiras, le 27 octobre 2018 à Rio (Palmeiras/Facebook)

Une affiche aux allures de finale du championnat, mais qui a débouché sur un match nul (1-1) : c’était Flamengo-Palmeiras samedi soir au Maracana – aucun match n’a eu lieu dimanche pour cause d’élection. A l’issue de cette 31e journée, les Paulistanos restent donc leaders avec 63 points, soit quatre d’avance sur leur rival carioca. Sur le podium, l’Internacional n’en a pas profité pour dépasser Flamengo puisqu’ils ont été prendre qu’un seul point (1-1) sur le terrain de Vasco da Gama. Derrière, le São Paulo FC a enfin retrouvé le goût de la victoire avec un court succès (0-1) face à Vitoria, désormais avant-dernier. La lanterne rouge, c’est toujours Parana, à nouveau battu, cette fois sur le terrain de Cruzeiro (3-1). La série B se rapproche. Autres équipes en grand danger car toujours relégables : le Sport de Recife malgré deux victoires consécutives dont la dernière, de prestige, sur le terrain du Grêmio (3-4), et Chapecoense, vainqueur tout de même (1-0) de l’América Mineiro, premier non-relégable. La course au maintien est extrêmement serrée puisqu’elle concerne aussi, quelques places plus haut, Botafogo, battu (2-1) par l’Atlético Paranaense. Autres résultats : Santos-Fluminense (3-0), Corinthians-Bahia (2-1). La journée se termine ce lundi soir avec Ceara-Atlético Mineiro.

Laisser une réponse