Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Enem, Paradise Papers, topless à Ipanema, foot : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Ph. Valter Campanato/Agência Brasil

Enem, Paradise Papers, topless à Ipanema, foot : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité durant ce feriadão ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Les lycéens brésiliens à l’épreuve de l’Enem

Valter Campanato / Agência Brasil

Le premier jour de l’Examen national de l’enseignement moyen (Enem), l’équivalent brésilien du baccalauréat français, avait lieu dimanche, réunissant plus de 6,7 millions de lycéens. En effet, depuis cette année, les épreuves ont lieu sur deux dimanches (le second cette semaine) plutôt qu’un seul. Au programme de cette première salve d’épreuves, d’une durée totale de cinq heures et demie : la fameuse rédaction sur un sujet de société et les QCM de portugais et de sciences humaines. Le thème de la rédaction a surpris cette année avec une réflexion attendue sur la formation et l’éducation des sourds au Brésil – mais il est accompagné de documents. En fonction de leur résultat final, les candidats de l’Enem peuvent accéder aux universités brésiliennes.

Deux ministres brésiliens cités dans la fuite des Paradise Papers

Au centre sur la photo, les ministres Blairo Maggi et Henrique Meirelles. (José Cruz/Agência Brasil)

Au moins deux ministres du gouvernement de Michel Temer sont mentionnés dans l’affaire des Paradise Papers, cette nouvelle fuite de documents liés à des activités financières offshore. Dans les données qui ont été envoyées par une source anonyme au journal allemand Süddeutsche Zeitung puis au site brésilien Poder360, il apparaît qu’Henrique Meirelles dispose d’un compte offshore. Le ministre de l’Economie a déclaré que ce compte était légal et déclaré auprès des services fiscaux brésiliens. Selon BBC Brasil, les données suggèrent que l’opération financière aurait été réalisée à des fins de succession. L’autre membre du gouvernement Temer cité dans les Paradise Papers est Blairo Maggi. Le ministre de l'Agriculture serait lié au compte offshore Ammagi & LD Commodities SA. Une entité qui porte le même nom qu'une société enregistrée au Brésil, dont la société familiale Maggi est partenaire. Il s'agit d'une joint-venture avec le groupe Louis Dreyfus Company, spécialisé dans la production et la commercialisation de matières premières. Selon Poder360, le ministre a nié toute forme d'irrégularité.

Un toplessaço pour défendre la liberté

Certains choisissent de taper sur des casseroles en signe de protestation : ce sont les fameux panelaços. Pour un groupe de femmes qui se sont réunies sur la plage d’Ipanema, au niveau du Posto 9, samedi 4 octobre, c’est le topless qui a été choisi comme arme de contestation. Face à la vague conservatrice qui déferle sur le Brésil, Ana Paula Nogueira, Mary Kleinman, Laura Macedo et Hannah Linhares ont décidé de revendiquer le droit à la liberté de l’expression de l’art en tombant le haut de leur bikini tout en portant une banderole affichant le mot « Liberdade » (liberté). L’acte fait écho aux différentes polémiques qui ont secoué le monde de l’art ces dernières semaines et principalement l’annulation de l’exposition QueerMuseu à Porto Alegre, ainsi que le refus de Marcelo Crivella, le maire de Rio, d’accueillir cette même exposition au Musée d'Art Moderne en raison du caractère sexuel des oeuvres exposées. Cette quatrième édition du « Toplessaço », événement traditionnellement organisé le 20 janvier, jour de la Saint-Sébastien, avait pour thème « A la plage comme au musée, le corps est libre ». Ana Paula, l’organisatrice, a déclaré à la presse : « Rio devient de plus en plus conservatrice. Si nous ne nous montrons pas, femmes, gays et personnes du milieu artistique, nous serons de plus en plus massacrés. (…) Nous voulions montrer que Rio n'est pas une ville conservatrice, nous ne la laisserons pas devenir ainsi. » Sur ma poitrine j’écris ton nom… Liberté.

Brasileirão : les Corinthians tapent du poing sur la table

Lors du derby Corinthians-Palmeiras. (Ph Palmeiras / Flickr / Devolução)

Après une série de mauvais résultats, le leader Corinthians a réalisé la belle opération du week-end en dominant son grand rival  Palmeiras (3-2) dimanche. Les Paulistanos ont désormais six points d’avance sur le 2e au classement, Santos, qui avait battu l’Atlético Mineiro 3-1 samedi. Palmeiras est relégué en 4e position, à huit points du leader. Le 3e au classement, Grêmio, n’a fait qu’une bouchée du Flamengo (3-1). Vasco a partagé les points avec Vitoria (1-1). Et Fluminense est la seule équipe carioca victorieuse ce week-end grâce à son succès dans le derby qui l’opposait à Botafogo samedi (1-2). Le São Paulo FC a lui confirmé son net regain de forme en battant l’Atlético Goianiense 1-0 à l’extérieur. Autres résultats : Coritiba–Avaí 4-0, Cruzeiro–Atlético Paranaense 1-0, Bahia–Ponte Preta 2-0, Chapecoense–Sport Recife 1-1.

Laisser une réponse