Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Fin du carnaval, pollution marine, Brumadinho : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Le Monobloco, le dimanche 10 mars 2019 à Rio (Tânia Rêgo/Agência Brasil)

Fin du carnaval, pollution marine, Brumadinho : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Carnaval 2019 : Mangueira championne à Rio, Mancha Verde à São Paulo

Le Carnaval 2019 s’est officiellement clos ce week-end avec les derniers blocos (Anitta à Rio puis São Paulo, Preta Gil et Daniela Mercury à São Paulo), mais aussi les défilés des champions des écoles de samba de Rio et São Paulo, respectivement samedi et vendredi soir. Dans la capitale pauliste, ce sont notamment les cinq premières du classement qui ont défilé de nouveau, terminant par la championne : Mancha Verde. Acadêmicos do Tatuapé n’a donc pas réussi la passe de trois cette année, surpassée par la jeune école de samba des supporters du club de football de Palmeiras, qui remporte là son tout premier titre. Elle a conquis le jury grâce à son défilé sur le thème des droits des femmes et des noirs, particulièrement mis en avant par les écoles cette année durant le carnaval. Mancha Verde a terminé devant Dragões da Real et Rosas de Ouro. En revanche, les écoles Acadêmicos do Tucuruvi et Vai-Vai, pourtant la plus titrée du carnaval de Sao Paulo, sont reléguées en Grupo de Acesso pour avoir terminé aux deux dernières places. A Rio, ce sont les six premières du classement qui ont défilé samedi soir dont la traditionnelle Estação Primeira de Mangueira qui a remporté le titre – son 20e, le dernier datant de 2016 -, grâce aussi à un thème consacré aux héros noirs et autochtones du Brésil. Elle termine devant l’étonnante promue venue de Niteroi, Unidos do Viradouro, et Unidos de Vila Isabel. Les deux dernières, Imperatriz Leopoldinense et Império Serrano, sont reléguées en Grupo de Acesso. Le bilan global du carnaval de Rio est de 7 millions de visiteurs pour 3,7 milliards de reais de recettes, soit 26 % de plus que l'an dernier, selon la mairie citée par G1. Ce sont aussi 1.227 tonnes de déchets qui ont été ramassées par la Comlurb, soit 14 % de plus que l'an passé.

Le carnaval est fini aussi pour les députés brésiliens

La Chambre des députés brésilienne (Fabio Rodrigues Pozzebom/Agência Brasil)

La chambre des députés brésiliens va reprendre ses travaux cette semaine. Selon Agência Brasil, les élus  devraient notamment installer la Commission de la Constitution et de la Justice et de la Citoyenneté (CCJ), qui doit se pencher sur la Proposition d'amendement à la Constitution (PEC) prévue dans le cadre de la réforme des retraites.

Jair Bolsonaro annonce une campagne contre la pollution marine

Chaque jour, 90 tonnes de déchets sont rejetés dans la baie de Guanabara. (photo Tânia Rêgo/Agência Brasil)

Le président brésilien a annoncé ce dimanche 10 mars via Twitter que le ministère de l'Environnement utilisera une armature métallique en forme de requin baleine comme symbole d'une campagne pour lutter contre la pollution marine. Le requin de 15 mètres de long sera rempli d'ordures provenant de la mer. L'action se déroulera à Santos, sur la côte de São Paulo, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, célébrée le 22 mars. Selon le Jair Bolsonaro, la campagne est la première étape d'un programme environnemental urbain. Comme le rappelle Agência Brasil, la semaine dernière, un rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) a montré que le Brésil est le quatrième producteur mondial de déchets plastiques, derrière les États-Unis, la Chine et l'Inde.

Des aides pour les familles de Brumadinho pendant un an

Les familles de victimes (guypichard-bzh.fr)

Les familles vivant dans les communautés de Córrego do Feijão et Parque da Cachoeira, à Brumadinho, affectées par la rupture d’un barrage minier le 25 janvier, recevront un panier de base mensuel de la compagnie minière Vale pendant un an. La mesure, annoncée vendredi 8 mars par le ministère public du Minas Gerais (MPMG), a été approuvée lors d'une audience judiciaire. Selon Agência Brasil, ce panier de base s'ajoute à d'autres engagements prévus dans un accord signé le 20 février. Ce dernier prévoit le versement d'une aide d'urgence mensuelle aux personnes touchées selon les critères suivants : un salaire minimum par adulte, un demi-salaire minimum par adolescent et un quart de salaire minimum par enfant. Tous les habitants de Brumadinho et des localités situées à moins d'un kilomètre du lit du fleuve Paraopeba jusqu'à la ville de Pompéu, où se trouve le barrage du Retiro de Baixo, ont droit à ces compensations. Les montants seront payés pour un an.

Eduardo Tuma, maire de São Paulo pour une semaine

Eduardo Tuma (Wikipedia)

Le président du conseil municipal Eduardo Tuma (PSDB) est le maire en fonction de São Paulo depuis samedi 9 mars. Il remplace le maire Bruno Covas (PSDB), qui a pris un congé sans solde d'une semaine (jusqu'à vendredi 15 mars) pour « raisons personnelles ». Eduardo Tuma, 37 ans, a été élu conseiller municipal en 2012 pour la première fois et réélu en 2016. Comme São Paulo n'a pas de maire adjoint (l’adjoint était Bruno Covas, qui est devenu maire en avril 2018 après la démission de João Doria), le président du conseil municipal devient le premier édile à chaque fois que Bruno Covas est absent.

Laisser une réponse