Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Mr. Catra, Jair Bolsonaro, Museu Nacional, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Le funkeiro carioca Mr. Catra en juillet 2012 (Diego Jarschel/Flickr)

Mr. Catra, Jair Bolsonaro, Museu Nacional, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce (long) week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Le rappeur Mr. Catra est décédé

Un grand nom du funk carioca est décédé dimanche. Wagner Domingues Costa, alias Mr. Catra, a succombé à un cancer de l'estomac à Sao Paulo à l'âge de 49 ans, a rapporté O Globo. Outre sa musique, le funkeiro était connu pour sa famille très élargie : il laisse trois épouses, 32 enfants et quatre petits-enfants. Le quotidien carioca rappelle combien Mr. Catra fut important pour la promotion du funk auprès du grand public, premier artiste du genre à monter sur une scène de Rock in Rio en 2015. Si le chanteur est né dans une communauté de Rio, le Morro do Borel à Tijuca, son adoption par le riche employeur de sa mère lui a permis de recevoir une éducation dans les meilleurs établissements de la ville et de suivre notamment des études de droit.

Jair Bolsonaro va mieux

Hospitalisé depuis vendredi à São Paulo après avoir été poignardé jeudi dans le Minas Gerais, le candidat du Parti social libéral (PSL) à la présidentielle va mieux, selon le dernier bulletin de santé dévoilé dimanche par les médecins. Samedi, son fils et candidat au Sénat à Rio, Flavio Bolsonaro, avait publié samedi sur Twitter une photo montrant Jair Bolsonaro visiblement requinqué :

Il a donné rendez-vous dimanche matin à ses électeurs sur la plage de Copacabana, à Rio, pour une mobilisation de soutien :

Pendant ce temps, l'enquête sur l'agression dont a souffert Jair Bolsonaro se poursuit. Adélio Bispo de Oliveira, interpellé dans la foulée et qui a reconnu les faits, a été transféré dans une prison fédérale à Campo Grande (Mato Grosso do Sul), selon Agência Brasil. Les enquêteurs tentent de savoir si l'agresseur a reçu de l'aide pour commettre son acte. Selon ses avocats, il a agi seul et aurait prémédité son attaque trois jours avant, après avoir entendu des propos discriminants de Jair Bolsonaro sur les habitants des quilombos.

L'Unesco apporte son aide au Museu Nacional

Le Museu Nacional de Rio après l'incendie qui l'a ravagé le 2 septembre 2018 (Tânia Rêgo/Agência Brasil)

Une semaine après l'incendie qui a ravagé le Museu Nacional de Rio, les travaux de reconstruction vont pouvoir débuter. Dans un premier temps, ceux-ci viseront à permettre la consolidation de la structure restante. Ces travaux se feront sous la supervision de techniciens de l'Unesco, qui arriveront sur place mardi, selon Agência Brasil. Les décombres continuent d'être fouillés à la recherche d'éléments historiques et archéologiques présents dans le musée.

Le PT rappelé à l'ordre à propos de sa propagande électorale

Continuant à s'appuyer sur Lula alors que sa candidature a été invalidée le mois dernier par le Tribunal supérieur électoral (TSE) - en attendant qu'un recours soit examiné par la Cour suprême -, le Parti des travailleurs (PT) risque gros. Le vice-président du TSE, Luis Roberto Barroso, a prévenu le parti de l'ancien président que s'il maintenait une propagande laissant entendre que Lula était son candidat, ses temps de diffusion à la radio et à la télévision pourraient être suspendus, selon Agência Brasil. Le PT a répondu qu'il n'avait pas eu le temps de modifier ses films de campagne diffusés jusque-là et préparés avant la décision du TSE du 31 août.

Par ailleurs, c'est en théorie mardi que le PT devra présenter un autre candidat à la présidence de la République en remplacement de Lula. Mais sa défense a demandé au TSE de repousser le délai au moins jusqu'au 17 septembre, date limite autorisée par la justice électorale pour présenter un autre candidat.

Un 3e débat télévisé sans Lula, Jair Bolsonaro et Cabo Daciolo

La poursuite des débats entre les candidats du premier tour de la présidentielle est quelque peu chaotique. Après l'annulation du 3e débat qui devait se dérouler à la radio après le désistement de Jair Bolsonaro (PSL), le suivant a bien eu lieu, dimanche, sur la chaîne pauliste TV Gazeta. Mais il n'a réuni que six candidats, en l'absence de Lula (interdit de débat), Jair Bolsonaro (à l'hôpital) et Cabo Daciolo (qui refuse toute apparition médiatique durant 21 jours). Se sont donc affrontés Ciro Gomes (PDT), Marina Silva (Rede), Alvaro Dias (Podemos), Geraldo Alckmin (PSDB), Guilherme Boulos (Psol) et Henrique Meirelles (MDB). Les candidats n'ont pas manqué d'évoquer l'agression dont a été victime le candidat du PSL jeudi dernier, condamnant la violence et appelant à un Brésil uni et pacifié. Parmi les autres thèmes abordés notamment, la corruption et l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes.

La Seleção retrouve le chemin de la victoire

Après son élimination par la Belgique en quarts de finale de la dernière Coupe du monde, le Brésil de Tite a retrouvé le chemin des terrains vendredi avec un match amical à New Jersey, face aux Etats-Unis. La Seleção s'est imposée (0-2) sans forcer grâce à Roberto Firmino et son nouveau capitaine permanent, Neymar, sur penalty. Les buts à revoir dans la vidéo ci-dessous :


Tite, qui a convoqué de nombreux nouveaux joueurs pour ce séjour américain, pourrait faire tourner face au Salvador, mardi soir à Washington. Le mois prochain, c'est en Arabie saoudite que le Brésil ira fouler les gazons pour deux rencontres amicales face au pays hôte ainsi que l'Argentine.

Brasileirão : le quatuor de tête confirme

Diego Souza, unique buteur du Sao Paulo FC face à Bahia, le 8 septembre 2018 (Sao Paulo FC/Facebook)

Sans doute fatigués par les deux journées consécutives enchaînées la semaine dernière, les clubs brésiliens n'ont pas beaucoup marqué ce week-end pour la 24e journée du championnat. Peu de buts, mais l'essentiel a été assuré pour le quatuor de tête : le São Paulo FC a battu Bahia (1-0) et reste leader avec l'Internacional, vainqueur (1-0) du derby de Porto Alegre face au Grêmio, qui le devance au goal average. Le 3e, Palmeiras, a lui remporté (1-0) son derby paulistano contre les Corinthians. Et Flamengo a retrouvé des couleurs en battant (2-0) Chapecoense. Il y avait aussi un derby carioca au programme, bien triste celui-ci, où Fluminense a battu difficilement (1-0) Botafogo. Autre club de Rio dans la tourmente, Vasco da Gama a enchaîné une quatrième défaite consécutive (1-0) sur le terrain de Vitoria. Les autres résultats : Sport-Cruzeiro (0-0), América Mineiro-Ceara (0-0), Parana-Santos (0-2). Ce lundi soir, pour clore la journée, match de ventre mou entre l'Atlético Mineiro et l'Atlético Paranaense.

Laisser une réponse