Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Saints brésiliens, Temer-Maia, profs, digue qui s'écroule, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
La Praia da Macumba (Agência Brasil).

Saints brésiliens, Temer-Maia, profs, digue qui s'écroule, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité durant ce feriadão ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

30 Brésiliens canonisés par le pape François

Le pape François durant la cérémonie de canonisation (Capture d'écran/TV du Vatican)

Dimanche 15 octobre, sur la place Saint-Pierre du Vatican, le pape François a procédé à la canonisation de 35 saints. Parmi ceux-ci, pas moins de 30 Brésiliens catholiques ayant été massacrés durant une messe en 1635, au début de l’occupation des Hollandais - calvinistes - dans le Nordeste. Ces « martyrs de Cunhaú et Uruaçú » - du nom des communes sur lesquelles les faits ont eu lieu, aujourd’hui Canguaretama et São Gonçalo do Amarante - sont considérés comme les premiers martyrs brésiliens. Ils avaient été béatifiés en 2000 par Jean Paul II.

Dans un communiqué, le président brésilien Michel Temer a rappelé que ces saints, « héros honorés », avaient été « victimes de l’intolérance » religieuse des Hollandais. Avant d’ajouter que leur canonisation apportait un grand enseignement, invitant chacun à être « un messager et un constructeur de la paix et de la compréhension ».

Passe d'armes entre l'avocat de Michel Temer et Rodrigo Maia

Rodrigo Maia (Wilson Dias/Agência Brasil).

Le torchon brûle entre l'avocat de Michel Temer, Eduardo Carnelos, et le président de la Chambre des députés, Rodrigo Maia, qui semblerait peu à peu se distancier du gouvernement à mesure que l'étau se resserre autour du président brésilien.

Tout a commencé vendredi quand la Folha de S. Paulo a dévoilé des extraits de la déposition devant la justice de Lucio Funaro, homme d'affaires interpellé en juin dernier pour avoir participé aux opérations financières douteuses du PMDB, notamment auprès d'Eduardo Cunha et de Geddel Vieira Lima. Ses dénonciations, diffusées le lendemain au Jornal Nacional de Globo, sont explosives, impliquant les derniers cités ainsi que Michel Temer.

L'avocat du président brésilien s'est emporté contre ces « fuites criminelles », les comparant à un « coup d'Etat » alors que la Commission de justice de la Chambre des députés doit voter dans les prochains jours pour la poursuite ou non du processus de dénonciation à l'encontre de Michel Temer devant le Parlement. Pour lui, elles portent préjudice à la présidence de la République et pourraient influencer le vote des membres de la commission.

Sauf que c'est en réalité sur le propre site de la Chambre des députés que les médias brésiliens se sont procurés la déposition de Lucio Funaro. Se sentant agressé, Rodrigo Maia a défendu son institution en qualifiant Eduardo Carnelos d'« incompétent et irresponsable », selon UOL. L'avocat a fait amende honorable dimanche en reconnaissant son erreur, n'ayant connu le contenu de la déposition que via les médias, et critiquant tout de même la Cour suprême pour avoir laissé la vidéo en accès au public.

Enseignant, une profession qui attire de moins en moins

A diplôme égal, les professeurs gagnent moitié moins que la plupart des autres professions (Archive Agência Brasil).

Alors que le dimanche 15 octobre était célébré la Journée du professeur, Agência Brasil tire un constat assez négatif concernant la profession au Brésil. S’il a été considéré comme « le plus beau métier du monde », il n’attire désormais plus tellement les étudiants. Selon des données de l’Institut national des études et recherches sur l’éducation (Inep) collectées par le mouvement Tous pour l’éducation, sur 100 jeunes suivant des cours de pédagogie, seuls 51 d’entre eux parviennent à obtenir leur licence et seulement 27 d’entre eux montrent un intérêt à poursuivre leurs études vers un master. « Nous avons un sérieux manque de professeurs, du fait de la dévalorisation du métier », souligne Priscila Cruz, la présidente de Tous pour l’éducation.

Priscila Cruz soulève un point crucial : la rémunération. A diplôme égal, les professeurs gagnent moitié moins que la plupart des autres professions. Ce qui ne peut que démotiver les candidats. Un argument partagé par Heleno Araújo, le président de la Confédération nationale des employés de l’éducation (CNTE) : selon lui, rémunération et manque de politiques visant à valoriser le métier sont à mettre en cause.

Une situation qui pourrait cependant être amenée à s’améliorer, puisque le ministère de l’Education devrait lancer dans les semaines à venir un grand plan pour revaloriser la profession. Dans un communiqué, il précise qu’il « existe la certitude que le professeur a un rôle central dans le développement de l’éducation de nos élèves et que pour exercer cette profession, il doit être valorisé dans toutes ses dimensions ».

Le littoral de la Praia da Macumba, à Rio, en péril

Tânia Rêgo / Agência Brasil

La mairie de Rio continue de surveiller de près le littoral de la Praia da Macumba, à Recreio, qui s'est écroulé ces derniers jours en raison de l'érosion provoquée par la mer. Deux kiosques ont notamment été engloutis par un trou énorme qui s'est formé, ainsi qu'une partie de la route et du trottoir.

Le trou béant s'arrête au pied d'un complexe d'immeubles dont les habitants sont aujourd'hui très inquiets. La mairie doit annoncer cette semaine un projet de nouveaux travaux pour reformer le littoral.

Football : les Corinthians chutent, les équipes de Rio se reprennent

Lors du match Fluminense-Avaí (Photo Lucas Merçon / Fluminense / Divulgação).

Les équipes de Rio ont repris des couleurs ce week-end dans le Brasileirão. Fluminense s’est en effet éloigné de la zone de relégation en dominant Avaí (1-0) dimanche 15 octobre au Maracanã et Flamengo est allé s’imposer (1-0) sur les terres de Chapecoense. Samedi, pour un derby carioca disputé au Maracanã, Vasco avait dominé Botafogo (1-0), pourtant l’équipe de Rio la mieux placée au classement (6e).

Parmi les autres résultats marquants, on relèvera le faux-pas en déplacement du leader Corinthians, battu 2-0 par Bahia dimanche, la belle victoire de Palmeiras (3-1) - qui vient de virer son entraîneur - sur le terrain de l’Atlético Goianiense et celle du São Paulo FC (2-1) sur l’Atlético Paranaense. En attendant le match Santos-Vitória, qui se joue ce lundi 16 octobre, le Grêmio occupe la deuxième place du classement grâce à sa victoire 1-0 dans le stade de Coritiba, plus que jamais relégable. Autres résultats : Cruzeiro–Ponte Preta 2-1; Sport Recife–Atlético Mineiro 1-1.

Laisser une réponse