Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Ça fait du ramdam : #BolsonaroDay contre #LulaDay, 1er avril très politique au Brésil - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Lula et Jair Bolsonaro (DR)

Ça fait du ramdam : #BolsonaroDay contre #LulaDay, 1er avril très politique au Brésil

Au Brésil, actuellement, même les poissons d’avril sont politiques. Le 1er avril est surnommé ici Jour du mensonge et des milliers d’internautes se sont rués sur les réseaux sociaux pour célébrer les menteurs invétérés. Avec pour cible préférée Jair Bolsonaro. Le président brésilien a eu l’honneur d’un mot-dièse personnalisé, #BolsonaroDay, rapidement devenu un des sujets les plus commentés sur Twitter lundi.

Sarcasme et ironie

Ses principaux opposants ont allègrement profité l’occasion, à l’image de son adversaire au second tour de la dernière présidentielle, Fernando Haddad, qui a tweeté ironiquement « Bolsonaro est l’une des personnes les plus intelligentes que j’ai jamais connues » :

D’autres ont poussé le sarcasme un peu plus loin, à l’image de William DeLucca :

« Aujourd'hui, c’est le 1er avril, le jour où l'on se souvient que la famille du président n'a aucune implication avec les milices, que, oui, Bolsonaro pense pour le bien du pays et qu'il n'est pas un paillasson américain, qu'il n'a pas été élu avec une campagne de haine et de mensonge… C'est vrai, je l'ai lu sur WhatsApp. »

Le compte parodique @kitgayreal s’est fendu d’un des tweets les plus fins :

« Vous avez déjà remarqué comment @jairbolsonaro m'a oublié ? C'est facile d'oublier ce qui n'a jamais existé ! »

Pour @OldmanZai, rien de tel qu’un recours à la vidéo pour mettre le président brésilien devant ses contradictions :

« Vous êtes homophobe, Bolsonaro ? »

Lula, « l'âme la plus honnête »

Face à ce déferlement, les partisans de Jair Bolsonaro ne sont pas restés les bras croisés et ont dégainé eux aussi leur mot-dièse. La cible choisie ? Lula, le vieil ennemi du président brésilien, qui a eu l’honneur d’un #LulaDay lui aussi très commenté sur Twitter.

Le fait d’armes préféré des anti-Lula ? Une déclaration télévisée où l’ancien président, qui purge actuellement une peine de 12 ans et 1 mois de prison pour corruption, déclarait qu’il n’y avait « pas d’âme plus honnête » que lui au Brésil :

« Vous pouvez parler tant que vous voulez Lula. Le 1er avril est votre journée, celle de l’homme le plus honnête du monde. »

Le compte Caneta Desesquerdizadora, qu’on ne peut guère suspecter d’être très à gauche, avait lui choisi de lister les mensonges proférés par l’ancien président :

« Aujourd'hui, c’est aussi le jour de "l’âme la plus honnête de ce pays". C’est le jour de "ce triplex n’est pas à moi", de "c’est Dona Marisa qui s’occupait de l’appartement", de "j’ai été condamné sans preuve", de "la maison de campagne est à un ami", de "je suis persécuté", de "l’élection sans Lula est un coup d’État". »

Retour quelques mois en arrière

Bref, lundi 1er avril, on se croyait revenu quelques mois en arrière, lors d’une campagne électorale extrêmement polarisée où sympathisants du Parti des travailleurs et partisans de Jair Bolsonaro rivalisaient à coup d’invectives.

Et si, à force de mobiliser autant d’énergie négative, les adeptes des #BolsonaroDay et #LulaDay étaient passés à côté de la vraie information du jour : la préparation par la chanteuse carioca Anitta d’un disque de reprises d’Edith Piaf ?

Laisser une réponse