Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Brumadinho, violences dans le Ceara, Rock in Rio, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
A Brumadinho, quelques jours après la rupture du barrage (guypichard-bzh.fr)

Brumadinho, violences dans le Ceara, Rock in Rio, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Une victime de plus retrouvée dans la boue de Brumadinho

Huit mois après la tragédie de Brumadinho, des corps sont encore retrouvés dans la boue. Le dernier en date, qui n’a pas encore été identifié, a été découvert dimanche matin par les pompiers – il en reste encore 138 en activité sur le site. Le bilan est de 249 morts et 21 disparus. Le dernier corps retrouvé gisait sous 2,5 mètres de boue, à 7 km du barrage qui s’était rompu il y a près de 250 jours maintenant. « Cela sert à nous encourager à poursuivre les recherches pour retrouver les disparus », a déclaré le capitaine des pompiers à Agência Brasil.

Dix jours consécutifs d’attaques dans le Ceara

La vague de violences dans le Ceara en janvier 2019 (Capture écran Globo)

La nuit de samedi à dimanche a constitué le dixième jour consécutif d’attaques criminelles contre des transports dans la région de Fortaleza, selon G1. Un camion a été brûlé. La pire nuit a été celle de mardi dernier avec 27 actes de violence qui seraient commandités par des chefs de gangs emprisonnés désirant protester contre les règles plus strictes qui leur sont imposées. Près de 143 personnes ont été arrêtées depuis le début des violences, dont 44 pour la seule journée de vendredi ; 104 attaques ont été recensées au total.

Un premier week-end de Rock in Rio endiablé

Rock in Rio 2017 (Ph. Rock in Rio / Flickr)

Le coup d’envoi d’une nouvelle édition carioca de l’un des plus grands festivals de musique au monde a été donné vendredi. Extra a fait un bilan avec les tops et les flops du premier week-end, soulignant qu’il y avait eu plus de hauts que de bas. Le quotidien carioca a salué les shows de certaines têtes d’affiche, avec une mention spéciale pour Bebe Rexha, les Foo Fighters, mais aussi les Brésiliennes Iza et Alcione, ou encore Ivete Sangalo. Bonne nouvelle également : l’Espaço Favela, consacré aux artistes des communautés, a fait le plein et le baile organisé a été un grand succès. Autre point fort : toutes les attractions annexes proposées et les goodies distribués à gogo par les différents stands. Extra a aussi félicité Rock in Rio pour son organisation, que ce soit au niveau des transports publics qui ont très bien fonctionné, tout comme les installations sanitaires sur place. Quelques flops néanmoins, mais dont le festival n’est pas totalement responsable : la pluie, la saleté (beaucoup trop de déchets par terre), les shows ratés de la superstar Drake (aucun morceau en entier, scène mal éclairée…), d’Ellie Goulding (elle venait remplacer Cardi B, mais n’a pas fait l’unanimité) et du Dave Matthews Band, tandis que Jessie J aurait mérité d’être mise en valeur sur une scène plus grande. Les shows se poursuivent cette semaine avec, entre autres, les Red Hot Chili Peppers jeudi, un vendredi metal (Iron Maiden, Scorpions, Megadeth, Sepultura, Slayer, Anthrax), Pink, Anitta et les Black Eyed Peas samedi, et enfin Muse, Imagine Dragons, Nickelback et King Crimson pour clôturer le festival dimanche.

Les Corinthians battent le record du monde de supporters tatoués en même temps

Plus de 3.000 supporters des Corinthians tatoués en un week-end (José Idalgo/Corinthians/Facebook)

Le record est désormais brésilien. Les Corinthians ont organisé ce week-end à São Paulo une séance de tatouage de masse pour plus de 3.000 de leurs supporters qui se sont vus graver sur la peau l’écusson du club, selon G1. Le but était de battre le record tenu jusque-là par les Argentins de River Plate avec 2.380 tatoués. L’opération a eu lieu entre samedi et dimanche. Ce sont 53 tatoueurs qui ont dessiné les symboles à la chaîne, utilisant plus de 5 litres d’encre, 12.000 paires de gants, 3.600 aiguilles, 375.000 feuilles de papier 100 litres d’alcool à 70°, 150 machines à tatouer, 4.000 bandages ou encore 4.000 masques. Les participants ont dû s’acquitter de 90 reais pour se faire tatouer et ont reçu, outre leur écusson sur la peau, un billet pour un match des Corinthians et une entrée pour la Tattoo Week de São Paulo, qui aura lieu fin octobre.

Il simule le braquage d’une lanchonete, un policier le tue

La blague de trop. Samedi soir, un homme de 45 ans est entré dans une lanchonete de Cosmopolis (São Paulo), simulant qu’il voulait braquer les lieux à l’aide d’une fausse arme, et a été tué de trois balles par un policier en civil présent sur les lieux, a rapporté G1. Selon une témoin, la victime était un habitué du restaurant qui était coutumier de ce genre de plaisanterie. Le policier a indiqué qu’il s’était levé quand le faux braqueur était de dos, en annonçant son statut, et qu’il avait tiré quand l’homme s’est retourné, croyant qu’il portait réellement une arme. La victime était un fonctionnaire de la mairie de Cosmopolis.

Brasileirão : Flamengo freiné, Palmeiras n’en profite pas

Match nul 0-0 entre Flamengo et le SPFC le samedi 28 septembre 2019 (Alexandre Vidal/Flamengo/Facebook)

Deux journées de championnat ont eu lieu la semaine dernière avec des victoires de Flamengo et Palmeiras lors de la première, mais un match nul pour la seconde, qui a eu lieu ce week-end. Cette 22e journée a donc enfin vu Flamengo, premier avec 49 points, être ralenti par le São Paulo FC, qui est allé chercher le 0-0 au Maracanã samedi soir. Mais dimanche, Palmeiras, deuxième, n’en a pas profité en concédant également un nul (1-1) sur le terrain de l’Internacional. Trois points séparent donc toujours les deux rivaux. Derrière, deux équipes paulistes en ont un peu profité pour se rapprocher : Santos (troisième avec 41 points), grâce à sa victoire (2-0) sur le CSA, et les Corinthians (quatrièmes avec 38 points), vainqueurs (1-0) de Vasco da Gama. Dans le bas du classement, on notera une précieuse victoire (2-1) de Fluminense sur le Grêmio, lui permettant de se maintenir juste au-dessus de la zone rouge. En revanche, le point (1-1) récupéré par Chapecoense sur le terrain de l’Athletico Paranaense l'empêche de laisser sa place de lanterne rouge. Autre résultat : Atlético Mineiro-Ceara (2-1). Une fois n’est pas coutume, ce sont trois matchs qui se dérouleront ce lundi soir : Fortaleza-Botafogo, Avai-Bahia et Goias-Cruzeiro.

Laisser une réponse