Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Jair Bolsonaro, inondations, Beyoncé, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Le président brésilien, Jair Bolsonaro, lors d'un événement évangélique à Brasilia le 19 juillet 2019 (Antonio Cruz/Agência Brasil)

Jair Bolsonaro, inondations, Beyoncé, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Pour Jair Bolsonaro, faim, déforestation et pesticides n’existent pas (ou presque) au Brésil

Le président brésilien, qui fêtait jeudi dernier ses 200 jours au pouvoir, n’aime décidément pas les chiffres officiels. Il a de nouveau créé la controverse vendredi lors d’un petit-déjeuner au Planalto en compagnie de correspondants de la presse étrangère, remettant en cause aussi bien les problèmes de faim au Brésil – 5,1 millions de personnes en sous-nutrition en 2017, selon la FAO - que de déforestation de l’Amazonie - +88 % en juin par rapport au même mois de l’année précédente, selon l'Institut national de recherches spatiales (INPE). « Dire que des gens ont faim au Brésil, c'est un grand mensonge. On ne voit pas des pauvres dans la rue avec un physique squelettique comme c'est le cas dans d'autres pays », a ainsi affirmé Jair Bolsonaro sur le premier sujet, dénonçant le discours « populiste » des hommes politiques l’incluant dans leur programme. Néanmoins, face au tollé provoqué par sa déclaration, le chef de l’Etat a nuancé par la suite ses propos, trouvant « inacceptable » que des personnes puissent avoir faim dans un pays aussi riche en ressources que le Brésil.

Sur le sujet de l’environnement, Jair Bolsonaro s’est là aussi offert une importante controverse. « Si toute cette dévastation dont vous nous accusez était réelle, la forêt amazonienne aurait déjà été rayée de la carte. Nous avons la sensation que les données que l'INPE a fourni à la presse ne correspondent pas à la réalité, qu'elles sont au service des ONG », a-t-il lancé. Ricardo Magnus Osório Galvão, le directeur de l’INPE, lui a répondu dimanche dans un entretien à l’Estadão, l’accusant de « lâcheté ». « J'espère qu'il me convoquera à Brasilia pour expliquer les données et qu'il aura le courage de répéter ça face à moi, les yeux dans les yeux », a-t-il déclaré, précisant qu’il ne démissionnerait pas. Quant aux pesticides : « le Brésil est le pays qui utilise le moins de pesticides. Si nous vendions des produits empoisonnés, vous ne les achèteriez pas », selon le président brésilien.

Plus de 500 familles sans-abri dans le Pernambouc en raison d’inondations

Plus de 500 familles de Barreiros (Pernambouc) ont dû quitter leur logement en raison des inondations provoquées ces derniers jours par de fortes intempéries, a rapporté G1. Les pluies ont fait déborder les fleuves Una et Carimã, qui traversent la ville. Les habitants touchés espèrent néanmoins pouvoir retrouver leur maison dans les jours à venir. D’autres villes du littoral sud de l’Etat du Nordeste brésilien sont touchées par des inondations, mais moindres.

Beyoncé vêtue d’une robe brésilienne dans son dernier clip

Si vous avez déjà vu le dernier clip de la star américaine, « Spirit » (tiré de la bande originale du remake du Roi Lion), vous aurez admiré la série de robes diverses et variées portées par Beyoncé. L’une d’elles vient tout droit du magasin Alexandrine, situé dans le quartier de Jardins, à São Paulo, a rapporté dimanche G1. La styliste personnelle de la diva du R’n’B a adoré les tenues faites par cette boutique, qui a coutume d’habiller les célébrités brésiliennes et internationales. Elle a ainsi commandé cette pièce sur-mesure, d’une valeur de 13 000 reais. Vous pouvez la voir dans la vidéo ci-dessous, à 2’35 (attention, c'est très rapide).

Brasileirao : Palmeiras chute, Santos en profite

Alors que l'on pensait le champion sortant déjà sur les rails d'un nouveau titre, la 11e journée qui s'est déroulée ce week-end a finalement vu Palmeiras perdre un match, après 33 rencontres d'invincibilité. C'est le modeste Ceara, 13e, qui a réussi à faire chuter (2-0) les hommes de Felipe Scolari samedi soir. Le dauphin, Santos, qui a été cherché trois points précieux (0-1) sur le terrain de Botafogo dimanche matin, en profite et rejoint Palmeiras avec 26 points. Le troisième, Flamengo, n'en a lui pas profité, avec un match nul (1-1) à l'Arena Corinthians qui laisse les Cariocas cinq points derrière. Même déception pour l'Atlético Mineiro, quatrième avec 20 points, qui menait 2-0 face à Fortaleza à domicile avant de se faire rejoindre à 2-2. A noter également, dans le bas du classement, la victoire importante (2-1) de Vasco da Gama face à Fluminense dans le derby carioca, le premier laissant à l'autre la place de premier relégable. Les autres résultats : Bahia-Cruzeiro (0-0), Internacional-Grêmio (1-1), CSA-Athletico Paranaense (0-4), Avai-Goias (0-0). La 11e journée se clôture ce lundi soir avec São Paulo FC-Chapecoense.

Laisser une réponse