Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Marée noire, Marielle Franco, Jair Bolsonaro, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
La marée noire sur les plages du Nordeste (Petrobras)

Marée noire, Marielle Franco, Jair Bolsonaro, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

Qui a causé la marée noire du Nordeste ?

La question n’a toujours pas été fermement résolue. Alors que le Venezuela était dans la ligne de mire du gouvernement brésilien, Brasilia a annoncé dimanche avoir demandé des explications à pas moins de onze pays différents dont une trentaine de navires pétroliers battent pavillon dans la zone d’enquête des autorités, selon Agência Brasil. La marine brésilienne estime en effet que le responsable de la marée noire pourrait être un tanker et que l’incident aurait eu lieu au mois d’août. Si elle indique ne pas pouvoir affirmer que le coupable est vénézuélien, elle rappelle que le pétrole analysé par Petrobras provient de puits du pays voisin. Mais cela ne signifie pas que le tanker le transportant en est issu. De son côté, l’Institut brésilien de l’environnement (Ibama) a affirmé qu’il n’y avait plus de nouvelles galettes de pétrole arrivant sur les plages nordestines. Les Etats les plus touchés sont Bahia et le Pernambouc.

Le commanditaire de l’assassinat de Marielle Franco enfin connu ?

Le 22 mars 2018, à Brasilia (M. Camargo/Agência Brasil)

Plus d’un an et demi après l’assassinat de Marielle Franco et de son chauffeur Anderson Gomes, son commanditaire aurait enfin été trouvé. Dans une conversation téléphonique datant de février dernier, le milicien Jorge Alberto Moreth aurait confié au conseiller municipal Marcello Siciliano, un temps suspecté, que Domingos Brazão, alors député MDB de l’Assemblée législative de l’Etat de Rio de Janeiro, aurait offert 500.000 reais pour la mort de la conseillère municipale de la ville, selon UOL. Jorge Alberto Moreth, l’un des responsables de la milice de Rio das Pedras (zone ouest de Rio), affirme également que ceux qui ont exécuté le crime ne sont pas ceux qui ont été arrêtés en mars 2019 – et qui clament leur innocence. Il mentionne trois hommes qui auraient été dirigés par un major de la police militaire de Rio. Jorge Alberto Moreth a été interpellé en mai dernier après une opération contre la milice de Rio das Pedras. La raison pour laquelle Domingos Brazão aurait commandité l’assassinat de Marielle Franco est en revanche ignorée par le milicien. L’ancien député local, dont la participation avait déjà été évoquée, a toujours nié son implication.

Jair Bolsonaro renforce les liens du Brésil avec les Emirats arabes unis

Jair Bolsonaro à Abou Dabi, le 27 octobre 2019 (Clauber Cleber Caetano/PR)

Après le Japon et la Chine, qui est « un pays capitaliste », selon lui, Jair Bolsonaro était ce week-end à Abou Dabi afin de renforcer les liens entre le Brésil et les Emirats arabes unis. Dimanche, les deux pays ont fait une déclaration commune affirmant que le petit pays du Moyen-Orient investirait plus en conséquence chez son homologue sud-américain dans les domaines de l’agroalimentaire, des infrastructures, de la défense et de l’énergie, selon Terra. Le président brésilien doit encore visiter le Qatar ce lundi et l’Arabie saoudite mercredi dans son optique d’aller chercher des investissements ainsi que de radoucir les relations diplomatiques, compromises par l’alignement du Brésil sur les Etats-Unis en Israël. Brasilia avait fait part de son intention de transférer à son tour son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, provoquant la colère des dirigeants arabes, qui avaient menacé de ne plus faire appel aux produits brésiliens.

Deux morts dans un accident de car dans la région serrana de Rio

Un car de tourisme a effectué une sortie de piste tôt dimanche matin dans la région serrana de Rio, entre Petropolis et Duque de Caxias, faisant deux morts et plus de 50 blessés, selon G1. Le véhicule transportait des touristes du Minas Gerais à destination de Rio. Selon des témoins, le chauffeur aurait tenté un dépassement dans un virage avant de perdre le contrôle du véhicule. Une femme et un homme, le chauffeur du car, sont décédés. Vingt-trois autres personnes ont été hospitalisées dont cinq enfants, l’un étant dans un état grave.

Brasileirão : statu quo en tête, Avai lanterne rouge

Les joueurs de Flamengo commémorent leur unique but marqué face au CSA le 27 octobre 2019 au Maracanã (Flamengo/Facebook)

La fin de ce championnat brésilien risque d’être un peu monotone. Pour cette 28e journée, le leader, Flamengo, a logiquement disposé (1-0) dimanche du relégable CSA et, avec 67 points, a toujours dix longueurs d’avance sur son dauphin. Ce dernier, Palmeiras, a lui aussi assuré l’essentiel (1-2) contre la nouvelle lanterne rouge, Avai. Troisième avec 52 points, Santos se maintient sur le podium après un nul (0-0) samedi dans le derby sur le terrain des Corinthians. Mais attention, le Sao Paulo FC n’est qu’à trois points après sa victoire (2-0) contre l’Atlético Mineiro. Dans la zone rouge, les choses sont un peu plus indécises. Chapecoense a donc laissé sa place de dernier grâce à son nul (1-1) sur le terrain de Fluminense, mais reste à 12 points du club carioca, premier non-relégable. Le premier relégable, à un point de Fluminense, c’est Cruzeiro, qui a également réalisé une mauvaise opération (1-1) à domicile face à Fortaleza. Les autres résultats : Ceara-Vasco da Gama (1-1), Bahia-Internacional (2-3), Grêmio-Botafogo (3-0), Athletico Paranaense-Goias (4-1).

Laisser une réponse