Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83
Petrópolis, Teresópolis, Nova Friburgo : les perles de l’arrière-pays carioca - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
La serra dos orgãos (Wikimedia commons)

Petrópolis, Teresópolis, Nova Friburgo : les perles de l’arrière-pays carioca

Il n'y pas que la plage à Rio. Mondialement connue pour son littoral, la cité merveilleuse cache aussi quelques merveilles dans son arrière-pays : les Serras cariocas. Trois destinations se détachent pour découvrir cette région d’altitude de l’État de Rio de Janeiro : Petrópolis, Teresópolis et Nova Friburgo. Bom Dia Brésil a évoqué avec Thaisy Sluszz, responsable du marketing à HoteleriaWeb et collaboratrice du site GuiaViagensBrasil.com, les atouts de chacune d’entre elles. Suivez le guide.

Petrópolis et son parfum Empire

Le palais impérial de Petrópolis (Flickr/D. Almeida)

A quelque 70 km de Rio, Petrópolis vous invite à vous plonger dans le Brésil de l’époque impériale, celui de Dom Pedro II, qui en avait fait sa résidence d’été. « C’était une ville très importante sous l’Empire, ce qui lui a légué un patrimoine architectural intéressant », note Thaisy Sluszz. Les visiteurs peuvent ainsi y découvrir l’ancien palais impérial, devenu un superbe musée, mais aussi de nombreux casarões, ces manoirs où les notables cariocas tentaient d’imiter leur empereur, une magnifique serre surnommée le Palais de cristal et une église néogothique, la cathédrale São Pedro de Alcantara.

Petrópolis abrite également la maison d'Alberto Santos Dumont, devenue un musée consacré à la vie du pionnier de l’aviation, et la maison de Stefan Zweig, où l’écrivain autrichien vécut en exil jusqu’à sa mort en 1942. « Un autre attrait de Petropolis, ce sont les très nombreux brasseries qui y sont installées. Plusieurs proposent des visites accompagnées de dégustations », ajoute Thaisy Sluszz. Bohemia, Cidade Imperial, Buda Beer ou Brewpoint sont quelques-unes des adresses à retenir.

Enfin, Petrópolis est aussi l’un des points d'accès au parc national de la Serra dos Orgãos, troisième parc national le plus ancien du Brésil.

Teresópolis, porte d’entrée de la Serra dos Orgãos

Le Dedo de Deus (Wikimedia commons)

Plus petite et plus modeste que Petrópolis, Teresópolis est célèbre pour le point de vue incroyable qu’elle offre sur la Serra dos Orgãos et notamment sur le Dedo de Deus (« Doigt de Dieu »), un pic rocheux qui culmine à près de 1.700 m d’altitude. Teresópolis est une base idéale pour explorer ce parc national, avec des dizaines de kilomètres de randonnées et de nombreuses cascades à découvrir. « Pour les marcheurs les plus avertis, il y a une magnifique randonnée à faire, la traversée Petropolis-Teresópolis », indique Thaisy Sluszz. Longue de 42 km, cette traversée se fait en général en trois jours.

La meilleure saison pour s’y rendre ? L’été, pour y trouver un peu de fraîcheur, mais aussi l’hiver, « pour le climat véritablement hivernal qu’on peut y découvrir », affirme Thaisy Sluszz, qui relève également qu’on trouve à Teresópolis « beaucoup d’hôtels bien équipés situés en pleine nature ». Parmi les autres curiosités à découvrir à Teresópolis, signalons l’orquidario Aranda, qui abrite quelque 3.000 espèces d’orquidées et de bromélias, et la granja Comary, qui n’est autre que le centre d’entraînement officiel de la Seleção, l’équipe du Brésil de football.

Nova Friburgo : nature, gastronomie et lingerie féminine

La fromagerie suisse de Nova Friburgo (Flickr/MarcusRg)

A 140 km de Rio, Nova Friburgo est pour Thaisy Sluszz « une ville plus éloignée, moins historique, mais qui gagne à être connue ». Notamment pour le quartier de Mury et ses restaurants d’inspiration suisse ou allemande, pour sa promenade en télésiège qui permet d’avoir un magnifique panorama sur la région et pour la pedra do Cão sentado, une formation rocheuse qui fait penser à un chien assis. Sur la route entre Teresópolis et Nova Friburgo, on peut d’arrêter au Jardim do Négo, du nom de l’artiste qui y a installé son atelier à l’air libre.

Les randonneurs seront là aussi comblés avec le parc des Três Picos, le plus grand de l’État de Rio de Janeiro, dont Nova Friburgo est l’entrée principale. Des sentiers conduisent notamment aux trois sommets qui ont donné son nom au parc : le Pico menor, le Pico médio et le Pico maior. En redescendant dans la vallée, on peut aussi faire un peu de shopping. Pour acheter du fromage et du chocolat à la fromagerie suisse Frialp. Où un peu de lingerie féminine, dont Nova Friburgo est un pôle de production. Les Serras cariocas sont pleines de surprises.

Laisser une réponse