Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Après de nombreux couacs, le Brésil est repassé à l’heure d’été - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Ph. Junior Silva/Flickr

Après de nombreux couacs, le Brésil est repassé à l’heure d’été

Changements de dates, appareils électronique à la rue… le passage à l’heure d’été, qui avait lieu dans la nuit du samedi 4 novembre au Brésil - à minuit, les horloges ont été avancées à 1h -, aura été particulièrement compliqué cette année.

Tout d’abord, le gouvernement brésilien est revenu plusieurs fois sur sa date. Alors qu’il a lieu tous les ans à la mi-octobre, il est décidé dès la fin 2017 qu’il serait reporté à la première semaine de novembre pour ne pas qu’il tombe au milieu des élections et perturbe le processus électoral.

Décalage au 18 novembre puis retour en arrière

Mais, fin septembre, le ministère de l’Education demande à ce que le passage à l’heure d’été soit repoussé car les épreuves de l’Examen national de l’enseignement moyen (Enem), l’équivalent brésilien du baccalauréat français, se déroulent les deux premiers dimanches de novembre, risquant de provoquer, au moins pour le premier, encore plus de retards qu’il n’y en a chaque année.

Requête acceptée début octobre par Michel Temer qui décide de programmer le changement d’heure au 18 novembre, soit un mois plus tard que la date traditionnelle. Dix jours plus tard, le gouvernement fait marche arrière : les ministères de l’Energie et des Transports estiment que les conséquences pour leurs secteurs respectifs, notamment en termes d’organisation et de planification, seront trop préjudiciables. Le passage à l’heure d’été est ainsi maintenu au 4 novembre à minuit.

Entre-temps, ce sont les appareils électroniques brésiliens qui ont perdu la tête, n’ayant visiblement pas pris en compte le changement de date de cette année. A deux reprises, les 15 et 21 octobre, les smartphones des Brésiliens – mais aussi des ordinateurs - ont changé d’heure tout seul. Ce sont d’abord les clients de TIM qui ont été affectés puis ceux de Claro et Vivo, même si ceux-ci n’ont pas été capables d’expliquer la raison de cette faille. Apple a néanmoins rejeté la faute sur les opérateurs mobiles, selon G1, tandis que Google, qui gère le système Android, a conseillé à ses utilisateurs de changer d’heure manuellement ce dimanche afin d’éviter tout problème.

Une remise en question de plus en plus pressante

Des couacs qui offrent une fois de plus une mauvaise publicité pour le changement d’heure. Remis en question ces derniers temps au sein de l’Union européenne, il l’a également été l’an dernier au Brésil en raison de son impact de plus en plus faible sur les économies d’énergie.

Pour rappel, le passage à l’heure d’été ne concerne que les Etats du Sud, Sud-Est et Centre-Ouest – le changement d’heure n’est pas appliqué dans le Nord et le Nordeste. Il réduira d’une heure le décalage horaire avec la France, passant à trois heures. Le Brésil repassera à l’heure d’hiver le 16 février prochain.

Laisser une réponse