Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/plugins/sense-sidebar-generator/html.php on line 83

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d688235749/htdocs/clickandbuilds/BomDiaBresil/wp-content/themes/sensetheme/framework/ReduxFramework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Enem, marée noire, Marielle Franco, faits divers, football : ce qu'il faut retenir du week-end - Bom Dia Brésil
Sign in / Join
Les candidats à l'Enem arrivent dans l'un des lieux des épreuves, dans le quartier de Barra Funda, à São Paulo, le 3 novembre 2019 (Rovena Rosa/Agência Brasil)

Enem, marée noire, Marielle Franco, faits divers, football : ce qu'il faut retenir du week-end

Vous êtes restés loin de l'actualité ce week-end ? Pas de panique, Bom Dia Brésil revient sur les principales informations de ces derniers jours.

L’Enem a commencé dimanche

L'examen national de l’enseignement secondaire (Enem) a commencé dimanche midi pour plus de 5,1 millions de jeunes Brésiliens dans 1.727 villes à travers le pays. Cet équivalent auriverde du baccalauréat est notamment connu pour ses traditionnelles scènes où des étudiants retardataires se voient refuser l’accès aux salles d’examens. Cela aurait pu d'autant plus avoir lieu cette année que de nombreux téléphones portables ont changé d'heure automatiquement dans la nuit de samedi à dimanche, n'ayant pas pris en compte que l'heure d'été avait été supprimée à partir de cette année, selon Agência Brasil. Les premières épreuves étaient la rédaction - sur le thème de la démocratisation de l'accès au cinéma -, les langues et les sciences humaines. Prochaines et dernières épreuves dimanche prochain. Les notes obtenues à l’Enem seront ensuite utilisées dans le cadre du Sisu, la plate-forme fédérale d’accès à l’enseignement supérieur public. Elles sont également acceptées dans 27 établissements au Portugal. Selon G1, l’Enem est le deuxième plus grand examen de ce type au monde, derrière le gao kao chinois et ses 9 millions de candidats.

Un coupable trouvé pour la marée noire du Nordeste ?

Des soldats ramassent des restes de la marée noire à Abrolhos (Bahia) le 3 novembre 2019 (Marine du Brésil)

Si le pétrole déversé sur les plages du Nordeste serait bel et bien vénézuélien, son transporteur, lui, serait grec, selon G1. La police fédérale a visé comme principal suspect le navire Bouboulina, de la compagnie grecque Delta Tankers. Cette dernière a répliqué samedi en indiquant qu’il n’y avait « aucune preuve » que son bateau soit responsable de la marée noire et que son chargement, parti le 19 juillet du Venezuela, était arrivé complet en Malaisie. Elle a ajouté que les autorités brésiliennes ne l’avaient pas contactée non plus. Delta Tankers a affirmé avoir mené sa propre enquête sans y avoir trouvé le moindre élément suspect. Ce sont près de trois millions de litres de pétrole brut qui ont constitué la marée noire qui a touché 286 lieux de 97 villes de neuf Etats brésiliens. Si le navire grec est bien le responsable, il s’agirait de seulement 1,8 % de sa cargaison. Néanmoins, la marine brésilienne ne partage pas l’avis de la police fédérale car elle pointe plutôt du doigt un navire « fantôme ». Or, le Bouboulina n’a jamais coupé son système de localisation.

L’une des procureures de l’affaire Marielle Franco demande sa suspension

La procureure du Ministère public de l'Etat de Rio de Janeiro Carmen Eliza Bastos de Carvalho durant la campagne présidentielle 2018 (Instagram)

Carmen Eliza Bastos de Carvalho, l’une des trois procureures en charge de l’enquête sur l’assassinat de Marielle Franco et Anderson Gomes, a demandé vendredi à être écartée de l’affaire, selon G1. Elle avait été prise à partie sur les réseaux sociaux après avoir annoncé mercredi dernier que le gardien du condominium où vit Jair Bolsonaro avait menti dans sa déposition qui mettait en cause le président brésilien. Une photo d’elle portant un tee-shirt avec le visage de Jair Bolsonaro a surgi ainsi que des posts en faveur du chef de l’Etat, suggérant qu’elle chercherait à le protéger. Selon G1, c’est le Ministère public de l’Etat de Rio de Janeiro qui a demandé à ce que Carmen Eliza Bastos de Carvalho soit écartée, ce qu’elle a refusé dans un premier temps, faisant appel à la « liberté d’expression ». A noter que les parents de Marielle Franco et la veuve d’Anderson Gomes ont défendu le maintien de la procureure au sein de l’affaire.

Un leader autochtone assassiné dans le Maranhao

Paulo Paulino Guajajara, chef autochtone des « Gardiens de la forêt, a été assassiné à la suite d’une embuscade vendredi dans une réserve du Maranhao, près de Bom Jesus das Selvas, selon Agência Brasil. Un autre chef local, Laércio Souza Silva, a lui été blessé par balles. Ils auraient été piégés par des personnes oeuvrant à la déforestation de la zone. L’une d’elles a également trouvé la mort dans la confrontation. Le ministre de la Justice, Sérgio Moro, a promis que les responsables de l’attaque seraient retrouvés et traduits devant un tribunal.

Double saisie de cannabis et cocaïne sur l’autoroute entre Rio et São Paulo

Coup double pour la police autoroutière fédérale. Dans la nuit de samedi à dimanche, elle a saisi près de Seropédica 41 kilos de cocaïne dans un véhicule parti de São Paulo à destination d’une communauté de Rio, a rapporté Agência Brasil. Et dimanche matin, c’est le contrôle d’un camion transportant de la farine près de Barra do Pirrai qui a conduit à la découverte de deux tonnes de cannabis ainsi que 18 chargeurs de fusil d’assaut. Cette fois, le chargement était destiné à la communauté d’Acari, dans la zone nord de Rio. Les deux chauffeurs ont été interpellés. Le premier a indiqué qu’il aurait reçu 10.000 reais pour le transport. Ce sera une peine de prison à la place.

Brasileirão : Flamengo se rapproche du titre, Palmeiras ne lâche pas

Lors du match entre Flamengo et les Corinthians, le 3 novembre 2019, au Maracanã (Flamengo/Facebook)

Nous sommes dans la dernière ligne droite du championnat brésilien de football. Deux journées (29e et 30e) ont eu lieu la semaine dernière. Et Flamengo est évidemment toujours leader. Si le club carioca a fini par lâcher deux points dans le premier de ces deux matchs sur le terrain de Goias, il a vite remis les pendules à l’heure dimanche face aux Corinthians. Une large victoire (4-1) et 71 points, soit huit d’avance sur Palmeiras. Son dauphin, a lui remporté ses deux rencontres de la semaine, la seconde samedi face à Ceara (1-0). Sur le podium, à cinq points (58), on retrouve toujours Santos, qui a étrillé (4-1) Botafogo, très mal en point depuis plusieurs semaines. Suivent le São Paulo FC avec 52 points, qui s’est largement imposé (0-3) sur le terrain de Chapecoense, en route pour la Serie B, et le Grêmio, vainqueur (2-0) dimanche du derby de Porto Alegre face à l’Internacional (à noter l'expulsion rocambolesque du gardien de l'Internacional !). Tout en bas, Avai est toujours lanterne rouge et prêt pour la descente après sa défaite (2-0) sur le terrain de Goias. Les relégables candidats au maintien que sont le CSA et Fluminense ont respectivement perdu (1-0) face à l’Athetico Paranaense et fait match nul (0-0) samedi dans le derby carioca face à Vasco da Gama. Le suspense reste entier. Les autres résultats du week-end : Fortaleza-Atlético Mineiro (2-2), Cruzeiro-Bahia (1-1). Tous les buts de la dernière journée sont visibles ici. Cette semaine encore, deux journées seront au programme.

Laisser une réponse